La cordillère Huayhuash ce sont des sommets enneigés, de nombreuses lagunes et des paysages de rêve. Si vous nous aviez dit avant notre départ en tour du monde qu’on serait capable (et qu’on aurait envie !) de faire un trek de 8 jours, on ne l’aurait probablement pas cru. Et pourtant. Retour sur notre premier trek de plus d’une semaine au Pérou.

Le Trek Huayhuash, qu’est ce que c’est ?

  • 8 jours, 7 nuits
  • 100 kms
  • 4300m de dénivelé positif
  •  5250m de dénivelé négatif
  • Trek difficile

La cordillère Huayhuash est une cordillère des Andes au Pérou, située à une centaine de kilomètres de Huaraz. La difficulté du trek Huayhuash réside principalement dans sa longueur, ses nombreux cols et dénivelés à franchir, le froid l’hiver mais surtout l’altitude (entre 3500m et 5100m d’altitude). Autant dire que le souffle est mis à rude épreuve. Les paysages traversés sont certains des plus beaux au monde. La cordillère Huayhuash, ses montagnes enneigées et lagunes colorées valent vraiment l’effort qu’elles demandent.

Le trek Huayhuash s’effectue principalement pendant la saison sèche, c’est à dire d’avril à septembre. Nous avons eu la chance, en juillet, d’avoir du beau soleil la plupart du temps et quasi pas de pluie. Ce sont aussi les mois les plus froids de l’année. Cela dit les températures restent corrects en journée, environ 15 degrés alors qu’elles peuvent descendre à -10 degrés la nuit.

Les possibilités de parcours sont infinies : on peut faire 4 jours, 8 jours, 10 jours, 12 jours… Certains parcours passent par des sources d’eau chaudes, d’autres par des lagunes, certains cols sont optionnels mais peuvent être montés pour obtenir une belle vue… Bref les possibilités et les options sont nombreuses sur le trek Huayhuash !

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Vue splendide sur le parcours

Notre parcours sur le Trek Huayhuash

C’est le parcours que nous avons fait, qui a été tracée par notre agence.

  • Jour 1 : Huaraz – Quartelhuain (jour de transport)
  • Jour 2 : Quartelhuain – Carhuacocha / 19kms +600m  – 600m
  • Jour 3 : Carhuacocha – Huayhuash / 15kms +700m – 500m
  • Jour 4 : Huayhuash – Elefante / 16kms +700m – 500m +500m – 500m
  • Jour 5 : Elefante – Huayllapa / 14,5kms -1000m
  • Jour 6 : Huayllapa – Gashpapampa / 11kms +1300m – 250m
  • Jour 7 : Gashpapampa – Jahuacocha / 11,5kms +500m – 800m
  • Jour 8 : Jahuacocha – Llamac – Huaraz / 13kms -1100m

Comment faire le Huayhuash ?

En autonomie : Pour les warriors qui ont l’habitude de la randonnée montagne et qui peuvent maîtriser des dénivelés avec 15kgs de matériel et de nourriture sur le dos pendant 8 à 12 jours.

Avec un guide privée et des mules : Il est possible de partir en très petit comité avec une mule et son muletier, afin de ne pas devoir porter les affaires. 

Avec une agence : Elles proposent en général le circuit sur 8 jours en groupe. Ici, rien à porter, rien à monter et rien à cuisiner. Il faut juste marcher (et c’est déjà pas mal).

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

Les avantages et inconvénients de partir avec une agence

Avantages

  • Il n’y a rien à porter, ce sont des mules qui s’en occupent. Nous avions juste un petit sac léger pour la journée lors de la marche. Pas d’équipements de camping et pas de nourriture à prévoir. Honnêtement, je n’aurais jamais pu monter certains dénivelés avec un sac de plus de 10 kilos sur le dos. 
  • Une fois au camp, il, faut juste mettre les pieds sous la table ! Les tentes sont installées avant même que nous ne soyons arrivés au campement et tous les repas sont préparés par un cuisinier. 
  • Il n’y a pas de préparation particulière en amont à faire, un guide est là pour ouvrir la marche et montrer le chemin.
  • Pas de soucis de transports pour se rendre au trek ou pour rentrer à Huaraz, le transport est prévu par l’agence. Enfin, si votre agence ne vous oublie pas (voir plus bas).

Inconvénients

  • Il faut vraiment trouver la bonne agence. La notre avait vraiment du matos de merde (voir le paragraphe suivant) nous avons donc été coincé avec des sacs de couchage pas du tout adaptés aux températures extérieures pendant 7 nuits. 
  • On ne peut pas marcher à son rythme. Je sais que j’ai un rythme plutôt lent dans les montées, j’étais donc souvent dans les derniers. L’important c’est d’y arriver, mais ça touche quand même l’ego d’être la personne qu’on attend. 
  • C’est le guide qui décide des temps de pause, et le notre n’était pas fan des pauses de plus de 5 minutes.
  • C’est tout de même un gros pari de partir 8 jours avec des inconnus. Nous avions un bon groupe, mais on ne s’est pas fait d’amis pour la vie pour autant. Nous avons rencontré un hollandais sur le parcours qui était le seul non-israélien de son groupe et ceux-ci parlaient surtout hébreu entre eux. Pas super pour l’intégration, et ce pendant 8 jours.
  • Le fait d’être en groupe veut aussi dire qu’on marche, la plupart du temps, en file indienne
  • Les mules porteuses ne sont pas bien traitées. Elles avancent à coup de cri et de cravaches. Quand on les approche, elles ont peur d’être frappé. Nous avons aussi croisé sur la route la carcasse d’un âne qui a glissé et s’est fracassé la tête pendant le transport.

Au final, toutes les craintes que nous avions par rapport au fait de partir avec une agence et qui nous avait fait choisir l’autonomie lors du Salkantay trek se sont avérées vraies.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

Quelle agence choisir ? 

Je ne vais pas vous dire quelle agence choisir, mais plutôt quelle agence ne PAS choisir. Nous sommes partis avec Galaxia Expeditions pour 750 soles (nourriture, transports, équipements de camping, guide inclus). En fait, nous avons réservé via notre auberge et nous n’avons pas pensé à demander le nom de l’agence car nous faisions confiance au propriétaire de l’auberge qui avait été d’excellents conseils les jours précédents. Grosse erreur car la prestation de Galaxia Expeditions a été plus que médiocre, voir dangereuse.

  • Le matériel de camping était bas de gamme, les sacs de couchage étaient soient de mauvaise qualité, soit vieux car nous avons tous passé des nuits à grelotter. Nous avions une tente d’été alors que nous étions en plein hiver avec des températures pouvant aller jusque -5 la nuit. Je dormais avec toutes mes couches de vêtements, un drap de soie, une couverture polaire, deux bouillottes et le sac de couchage.  Nous avons même du sortir la couverture de survie ! Nous avons très mal dormi car nous nous réveillions sans cesse à cause du froid ou de l’inconfort provoqué par le port de tant de couches de vêtements dans des sacs de couchage taille S. 
  • La nourriture était trop juste en quantité, avec un petit sandwich, un fruit et deux snacks le midi. C’est trop peu pour des gens qui doivent marcher 9h par jour en haute montagne. 
  • Le guide n’avait pas d’oxygène et pas de kit de secours.
  • Le déjeuner du premier jour, qui devait être inclus, a été zappé et nous avons eu droit à une banane à la place.
  • Le dernier jour, l’agence a oublié de nous envoyer un bus pour nous ramener à Huaraz. Nous avons donc du attendre 5h sur le trottoir, et ne sommes pas rentrés avant 20h… Certaines personnes du groupe avaient réservé des bus de nuit car on leur avait dit qu’ils seraient de retour à 15h.

Le manque de nourriture, de sommeil et les conditions de sécurité trop justes font que je ne recommande pas cette agence. Et franchement sur 8 jours, ça gâche un tantinet le trek. C’est un trek exigeant, long et les conditions dans lesquelles on l’effectue jouent un rôle crucial. Ça a d’ailleurs beaucoup joué pour moi au 6ème jour quand il a fallu grimper 1300m et que mes nerfs ont lâché à cause du manque de sommeil et d’un ras le bol grandissant.

Nous aurions préféré mettre plus et avoir un meilleur service. Surtout qu’une autre agence est partie en même temps que nous et nous pouvions voir à quel point leur matos et nourriture étaient de bien meilleure qualité. 

Pour toutes ces raisons et surtout pour la manière dont les mules sont traitées, nous avons décidé que ce serait la seule et unique fois que nous passerons par une agence pour un trek. Nous avons testé, et ce n’est pas pour nous. Nos prochains treks se feront en autonomie, comme au Canyon de Colca ou au Trek Salkantay, mais plus jamais avec une agence.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

Une journée typique sur le Trek Huayhuash avec agence

Réveil à 6h par le guide, à 6h30 nous devons être prêt pour prendre le petit-déjeuner qui consiste en du pain, des œufs et même une fois des pancakes.

Vers 7h15 nous nous mettons en route, ce sont entre 6h et 10h de marche qui nous attendent, soit entre 12 et 19 kilomètres. 

Il y a un col minimum à franchir par jour, de quoi se faire les mollets ! La pause déjeuner se prend souvent vers midi devant une jolie vue. Et ce n’est pas ce qu’il manque sur le Huayhuash.

L’arrivée au campement se fait entre 14h et 17h. Soit on profite du soleil, soit on s’abrite dans la tente pour se protéger du froid et du vent, en jouant aux cartes et en buvant du thé. Si le temps le permet, on peut faire une petite toilette dans la rivière à côté du campement.

A 19h le dîner est servi, une bonne soupe pour se réchauffer puis le plat principal, généralement composé de riz. Il ne fait déjà pas bien chaud, mais dès que la nuit tombe, il fait un froid glaciale.

Vers 20h, tout ce petit monde va chercher de l’eau chaude pour les bouillottes, brossage de dents, toilettes et dodo vers 20h30.

Le Trek est-il difficile ?

Oui, le trek Huayhuash est difficile. L’altitude, entre 3500 et 5100m de haut avec une moyenne à 4500m, joue vraiment un rôle primordial dans la difficulté du trek. Inutile de dire qu’une bonne acclimatation au préalable à Huaraz est essentiel. Il y a de nombreux cols à franchir, énormément de dénivelé qu’il soit positif ou négatif. Le trek du Huayhuash est également long, en général plus d’une semaine. Au delà de l’altitude, c’est sur la durée qu’il faut tenir. Les nuits peuvent être difficile car le sommeil se fait plus compliqué sur les hauteurs et le froid n’arrange rien.

Nous n’avions pas de préparations logistiques particulières à faire puisque nous sommes partis avec une agence. Si vous partez en autonomie : la préparation est l’étape la plus importante ! Bon matériel, repérage du parcours sur les cartes, nourriture etc… Le trek Huayhuash demande une préparation exigeante.

Je ne me considère pas comme une personne ultra-sportive, j’ai vraiment du mal sur les montées et un souffle qui se fait court rapidement. Et pourtant, j’ai tout de même réussi à venir à bout de ces 8 jours de trek. Alors si je peux le faire, il y a fort à parier que vous pouvez également.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

Le Trek Huayhuash : combien ça coûte ?

Dans chaque camping ou à chaque entrée dans une nouvelle communauté, il y a un droit d’entrée à payer. L’argent sert à aider les communautés qui assurent la propreté de chaque camping. En vérité, cet argent sert surtout de protection. Au début des années 2000, plusieurs agressions, et même des meurtres, ont eu lieu sur le trek Huayhuash. Le trek a  d’ailleurs très mauvaise réputation auprès des péruviens de la région, qui ont encore en tête les vols et violences qui avaient lieu il y a 20 ans. Depuis, un droit d’entrée mais surtout de protection est demandé aux touristes afin d’assurer la sécurité de ceux-ci et les incidents de ce genre n’arrivent normalement plus.

Voici le détail de ce que nous a couté le trek, par personne :

  • Prix de l’agence : 750 soles
  • Achat d’une bouillotte : 7 soles
  • Achat de quelques snacks : 40 soles
  • Prix des entrées dans les communautés : 235 soles
    • Llamac : 30 soles
    • Polpa : 15 soles
    • Quartelhuain : 40 soles
    • Janca : 30 soles
    • Carhuacocha : 30 soles
    • Huayhuash : 30 soles
    • Huayllapa : 40 soles
    • Gashpapampa : 20 soles

Nous avons donc dépensé au total un peu plus de 1000 soles (275€) sur la totalité du trek soit environ 34€ par jour. 

Conseils pour le Trek Huayhuash

  • C’est un trek difficile, très exigeant et à ne pas prendre à la légère. La préparation est primordiale, surtout en autonomie.
  • Ne prenez que l’essentiel niveau vêtements. De toute façon il n’y a pas de douches sur le parcours, donc autant gardez vos vêtements puants plusieurs jours. La plupart des hôtels à Huaraz gardent les gros sacs à dos le temps du trek.
  • Il faut prévoir plusieurs couches de vêtements, à mettre et à enlever au fur et à mesure de la journée car le temps change rapidement. Dès qu’il y a des nuages ou que le soleil disparait derrière les montagnes, le froid s’installe.
  • Il est vraiment indispensable de prendre du bon matériel, ou de vérifier que l’agence a du bon matériel, pour se prévenir du froid la nuit.
  • La bouillotte posée au fond du sac de couchage fait gagner quelques degrés la nuit, ce qui n’est pas négligeable.
  • Il faut impérativement avoir des petites coupures car les communautés n’ont pas la monnaie.
  • Pas d’électricité ou de réseau sur le parcours, utilisez donc votre téléphone au minimum, en désactivant wifi, bluetooth, localisation etc. Je n’utilisais le mien que pour quelques photos, parfois maps.me et pour écouter des podcasts ou de la musique que j’avais téléchargé hors ligne (ça motive dans les montées !).

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

Le Trek Huayhuash, le récit jour après jour

Jour 1 : Huaraz – Quartelhuain (jour de transport)

Pas de marche le premier jour du trek, nous partons à 9h du matin de Huaraz pour rejoindre le départ du trek. La cordillère Huayhuash n’est qu’à une centaine de kilomètres de Huaraz, mais avec une route de montagne il faut 4h pour y arriver. A mi-chemin, nous nous arrêtons à Chiquian, un petit village pour déjeuner. Finalement, notre guide nous annonce que le restaurant où nous devions mangé est fermé et nous invite à faire un tour dans la ville. Quand nous revenons au véhicule, celui-ci ne démarre pas et nous devons le pousser. Bref, les mésaventures commencent déjà mais ça soude notre petit groupe. Nous arrivons vers 15h au campement, histoire de faire connaissance avec tout le monde et de profiter du soleil.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Notre premier campement

Jour 2 : Quartelhuain – Carhuacocha

  • 19 kms
  • 600m de dénivelé positif puis négatif (avec pas mal de montée et descente entre deux)
  • Temps : 9h (avec pauses)

C’est notre première vraie journée de marche et c’est également l’une des journées les plus difficiles du trek. C’est en se réveillant d’une courte nuit qu’on se rend compte que les sacs de couchage ne sont absolument pas adaptés aux températures d’hiver. Mais bon, nous sommes motivés pour découvrir nos premiers paysages du trek, et on ne sera pas déçus ! On franchit un premier col à 4800m d’altitude. D’en haut, la vallée s’étend à perte de vue.

Puis il faut redescendre. Puis remonter. Cette première journée donne le ton de ce qui nous attend pendant les 7 prochains jours ! Heureusement, les paysages sont splendides, grandioses et la journée passe vite, malgré la difficulté. Notre campement se trouve près de la Laguna Carhuacocha, une superbe lagune au pied de la montagne. Même le temps gris ne gâche pas la vue.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Première vue sur la vallée
8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Laguna Carhuacocha

Jour 3 : Carhuacocha – Huayhuash

  • 15kms
  • +700m – 500m
  • Temps : 8h (avec pauses)

Deuxième jour de marche, un nouveau col à +700m plus haut nous attend. Nous découvrons une première lagune, puis une deuxième et après un effort intensif, nous arrivons au mirador de Los Tres Lagunas qui offrent une vue sur trois lagunes en même temps. C’est magnifique, des bouts de glaces glissent dans l’eau et on assiste même à des avalanches ! Il faut continuer à marcher et la montée s’avère difficile car très raide et à cette altitude, le souffre se fait très court.

Il faut ensuite redescendre jusqu’à notre campement. En chemin, nous passons par d’autres lagunes. Le ciel pourtant bleue claire en début de journée s’est assombri lorsque nous sommes passés derrière la montagne. Les paysages restent merveilleux.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

Jour 4 : Huayhuash – Elefante

  • 16kms
  • +700m – 500m +500m – 500m
  • Temps : 10h (avec pauses)

Nouvelle journée, nouveau col à monter ! Normalement le 4ème jour, on peut aller se baigner dans des sources d’eau chaude. Le guide nous propose un autre chemin, promettant une bien meilleure vue. C’est parti pour 700m de dénivelé. La pente se monte graduellement et nous sommes toujours entourés par les montagnes enneigées. Même la grisaille matinale ne gâche pas la vue, rendant le paysage plutôt dramatique. Ma motivation est grande ce matin et j’ai envie d’arriver au col sans trop faire de pauses. Arrivés en haut, quelle surprise !

Les nuages sont partis et nous apercevons pas moins de six lagunes turquoises en contrebas. C’est magnifique et c’est probablement la meilleure vue du trek. Nous descendons en direction des lagunes pour les voir de plus près, le soleil faisant scintiller ces nuances de bleu. En bas, une carcasse d’âne se fait manger par les vautours. Le pauvre a glissé la semaine précédente en transportant le matériel des touristes et a trouvé la mort en chutant.

Nous arrivons au camp vers 14h et ceux qui le veulent ont la possibilité de monter le col San Antonio, 500 mètres plus haut. La montée est très raide et glissante, il faut parcourir 500m de dénivelé positif sur seulement 2,4kms. Je passe mon tour pendant que mon cher et tendre y va. Effectivement, la vue vaut le coup ! Aucun regret pour moi après avoir vu l’état du chemin et la raideur de la pente.

Ce soir, nous dormons au plus haut point du trek, à 4500m. A cette altitude, même une petite marche pour rejoindre les toilettes est difficile pour le souffle.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Col San Antonio

Jour 5 : Elefante – Huayllapa

  • 14,5kms
  • -1000m
  • Temps : 6h (avec pauses) 

La journée commence bien : ce matin c’est pancakes et le guide nous annonce que nous ne ferons que descendre aujourd’hui. Une balade tranquille dans la vallée, le long de la rivière. Les paysages changent, le vert domine et les sommets ne sont plus enneigés. Nous descendons de 1000m, sur 14kms ce qui rend la marche du jour facile. Le soleil nous accompagne toute la journée, mais disparaît comme à son habitude une fois que nous arrivons au camp. Et troisième surprise, il y a une douche tiède au camp ! Après 5 jours sans douche, on se sent bien plus frais.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Moutons sur la route

Jour 6 : Huayllapa – Gashpapampa

  • 11kms
  • +1300m – 250m
  • Temps : 6h30 (avec pauses)

Le 6ème jour a été le plus éprouvant pour moi. Après 5 nuits à ne dormir que partiellement en me réveillant 10 à 15 fois à cause du froid et de l’inconfort, la fatigue commence à se faire sentir et les nerfs sont mis à rude épreuve. Le col du jour est particulièrement difficile, pas moins de 1300m de denivelé positif. Au niveau mental et physique, rien ne va plus. La fatigue me fait penser que je vais échouer, que je n’y arriverais pas, les nerfs lâchent. Je perd pied mais je n’ai pas envie d’échouer. Le guide me propose de monter sur un cheval, je refuse.

J’ai envie d’y arriver et j’y arriverai. J’ai vraiment beaucoup de mal, j’avance lentement, très lentement. Le ciel est aussi gris que mon moral. Mais après une montée interminable, j’y suis ! C’est l’heure de la pause déjeuner, bien méritée, puis d’une descente courte jusqu’au campement. Nous y arrivons vers 14h, le temps de profiter de quelques rayons de soleil dans l’après midi. Les paysages du jour sont toujours aussi jolis, difficile de se lasser de la cordillère Huayhuash, même quand elle me fait souffrir.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

Jour 7 : Gashpapampa – Jahuacocha

  • 11,5kms
  • +500m – 800m
  • Temps : 5h30 (avec pauses)

Après la journée la plus difficile, on enchaîne avec la plus facile. Il y a un col à franchir mais après la difficulté du jour précédent, je me sens pousser des ailes. Nous faisons pas mal de pauses aujourd’hui, dont une en face de la montagne Diablo Mudo, qui offre un panorama splendide. On a presque une vue à 360 degrés sur les alentours.

Il faut ensuite descendre dans la vallée et suivre la rivière. Comme le chemin est simple, le guide nous laisse nous séparer afin que chacun y aille à son rythme. On s’élance donc en duo dans la vallée fleurie. Mon élan est stoppé soudainement lorsque mon pied s’enfonce dans une bouse de vache. Merci les cocottes ! Mais peut importe, les paysages sont tellement beaux et la rivière me permet de nettoyer ça rapidement. L’arrivée au camp se fait très tôt, vers 13h. La lagune Jahuacocha est là pour nous accueillir avec le soleil.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Vue depuis la col Yaucha
8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Laguna Jahuacocha
8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou
Panorama du jour

Jour 8 : Jahuacocha – Llamac – Huaraz

  • 13kms
  • -1100m
  • Temps : 4h30 (sans pauses)

Dernier jour, et quel plaisir de savoir que c’est la dernière nuit en tente ! Nous partons plus tôt que d’habitude, à 6h30 pour rejoindre le village de Llamac. Le terrain est plutôt plat, nous longeons un genre de canyon. Le paysage a changé, on a maintenant l’impression d’être dans le canyon de Colca. Le dénivelé du jour : 1000m de descente pour rejoindre le village de Llamac. On a tous hâte d’y arriver, de finir le trek et d’arriver à Huaraz pour une douche bien méritée.

Nous sommes le premier groupe à arriver et surprise ! Pas de bus pour nous. L’agence a oublié de nous envoyer un chauffeur. Le temps de les avoir en ligne et le temps pour le chauffeur de faire la route, nous attendons 5h sur les trottoirs de Llamac. Le temps pour moi d’écrire, à chaud, ma plus belle critique Tripadvisor pour cette charmante agence qui, en plus de nous avoir oublié, a envoyé un bus de 12 places alors que nous étions 14.  C’est finalement avec beaucoup de joie et de fierté que nous avons fini ce trek et rejoins Huaraz, pour un repos bien mérité !

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

En conclusion

Le trek Huayhuash est probablement le plus beau trek que j’ai fais jusqu’à présent. Les paysages rencontrés pendant cette longue randonnée resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Les lagunes nichées au cœur des montagnes enneigées, les cols interminables mais menant à des vues à couper le souffle, les lacs et la glace pleine de vie… Tout cela est inoubliable et vaut l’effort demandé. Jamais nous n’aurions pu voir ces paysages si nous n’avions pas marché et on aurait vraiment raté quelque chose.

Je retiendrai aussi la difficulté et les mauvaises nuits passées à cause du froid. C’est primordiale, si vous partez avec une agence : choisissez la bien et si vous partez seuls : une bonne préparation est essentielle. Le trek Huayhuash est le plus gros challenge qu’on s’est lancé depuis le début de ce tour du monde.

Avant de partir, je n’aurais pas imaginé pouvoir accomplir une chose pareille.  Je ressens une certaine fierté quand je pense à ce que j’ai accompli pendant ce trek et je retiens qu’il ne sert à rien de se mettre des barrières et de penser qu’on y arrivera pas. Mais c’est aussi ça le voyage au long court : sortir de sa zone de confort, se donner des défis, les relever et en ressortir grandi.

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

8 jours de trek dans la cordillère Huayhuash au Pérou

 

Laisser un commentaire