Palcoyo (ou Palccoyo), c’est une montagne colorée entourée d’une vallée rouge vif et de sommets enneigés. C’est un endroit magnifique, magique et l’un des plus beaux endroits du Pérou.

Depuis le début du voyage, nous souhaitions nous rendre à la fameuse Rainbow Mountain, Vinicunca. C’est quand même l’un des endroits les plus photographiés d’Amérique du sud. Un véritable incontournable. Et pourtant, après avoir visité le Machu Picchu, l’idée de nous rendre dans un endroit fréquenté par 2500 personnes chaque jour à la même heure (chiffres donnés par l’office du tourisme) nous embêtait vraiment.

Après quelques recherches, j’ai découvert que non loin de là se trouvait une montagne peu connue mais tout aussi colorée : Palcoyo.

Palcoyo : la Rainbow Mountain sans touristes
Panorama à Palcoyo

Palcoyo vs. Vinicunca

Pourquoi choisir Palcoyo plutôt que Vinicunca ? Ma réponse est complètement biaisée car je n’ai pas fait Vinicunca. Si vous pouvez faire les deux, allez-y ! Mais voici les raisons qui nous ont poussés à choisir Palcoyo :

  • Il y a beaucoup, beaucoup de monde à Palcoyo. C’est la raison numéro 1 et celle qui a été décisive. Environ 2500 personnes visitent Vinicunca tous les jours. Lors de notre visite à Palcoyo, nous étions une cinquantaine de personnes sur le site. Ça fait vraiment toute la différence.
  • La randonnée est beaucoup moins difficile. Pour aller à Vinicunca, il faut marcher quelques heures à près de 5000m d’altitude. A Palcoyo, il y a peu de marche car la route monte au pied de l’endroit à visiter. C’est une option pour les personnes moins mobiles, qui souffrent trop du mal des montagnes pour faire une longue marche, ou tout simplement les personnes fatigués après un long trek (notamment celui du Salkantay).
  • L’excursion dure moins longtemps, le départ de Cusco se fait entre 7h et 8h (contre 5h pour Vinicunca), de quoi profiter un peu plus de ses vacances.
  • L’endroit est magnifique. Ça, on ne le savait pas avant d’y aller mais je peux maintenant vous le confirmer, Palcoyo vaut particulièrement le détour.
Palcoyo : la Rainbow Mountain sans touristes
“La foule” à Palcoyo

Comment se rende à Palcoyo ?

🡒 En visite guidée : C’est l’option que nous avons choisie lors de notre visite car nous n’avions pas réussi à obtenir d’informations sur les transports en commun. Nous avons payé 90 soles (~24€) par personne pour le transport, le déjeuner, et le prix d’entrée du site. Nous avons pris l’agence Inti Paradise. Au final, peut importe l’agence choisie car comme cette excursion est peu demandée, les agences travaillent ensemble et tout le monde se retrouve dans le même mini-van et le même restaurant.

🡒 En voiture : Il est possible de louer une voiture à Cusco pour faire l’aller/retour jusque Palcoyo, il faut compter un peu moins de 50€ la journée.

🡒 En taxi : Certains voyageurs se mutualisent pour louer les services d’un chauffeur de taxi depuis Cusco. En général, ils demandent entre 200 et 300 soles (~53 à 80€) à la journée pour la voiture, à répartir entre les différents participants. A cela, il faudra ajouter le prix d’entrée du site qui est de 10 soles (~2,7€). Les gens postent des messages sur les groupes Facebook tels que “Français au Pérou” quand ils recherchent des co-voyageurs pour partager un taxi. C’est clairement l’option que nous aurions choisie si nous avions su qu’il était possible d’y aller en taxi. Les agences sont sur le site entre 11h et 13h, il vaut mieux y aller avant ou après en taxi.

🡒 En transports en commun : Il faut prendre un colectivo depuis Cusco jusque Combapata pour 5 soles. Il n’y a ensuite pas de colectivo pour aller au pied de la montagne, il faut donc solliciter les services d’un taxi. Celui-ci demande en général moins de 150 soles (~40€) pour faire l’aller/retour en attendant sur place.

Palcoyo : la Rainbow Mountain sans touristes
L’entrée de Palcoyo

Palcoyo, la montagne colorée

Départ matinal, à 7h, mais ça aurait pu être pire. Il faut environ 2h pour rejoindre notre premier arrêt : Combapata. Village péruvien qui a une petite réputation grâce à son pont colonial. La bourgade est sympa, on y croise pas mal de péruviennes en tenue traditionnelle. La pause est appréciée mais ce n’est clairement pas l’objet de notre visite du jour. Nous n’avons qu’une hâte, rejoindre la montagne Palcoyo ! Surtout que le temps est au beau fixe.

Palcoyo : la Rainbow Mountain sans touristes
Combapata

Il faut 45 minutes de plus pour arriver au pied de la montagne Palcoyo. La route est magnifique et on aperçoit déjà les paysages andins qui font la force de la région. Après un arrêt rapide au checkpoint où les agences paient le droit d’entrée, nous arrivons enfin. Et dès les premières secondes, j’aime déjà cet endroit. J’ai beau cherché, il n’y a rien de moche ici. D’un côté, la montagne et ses milles couleurs, de l’autre la vallée rouge, et plus loin les montagnes enneigées. C’est un spectacle absolument fascinant et merveilleux qui s’offre à nous. La nature est généreuse et on en prend clairement pleins les yeux.

Nous marchons doucement dans cet environnement féerique et croisons rapidement des lamas : il y en a des centaines en contrebas ! Un superbe ajout à ce décor qui nous enchantait déjà. Nous passons au pied de la montagne colorée puis décidons de monter jusqu’au Bosque de Piedras, ces gros cailloux en forme de pics qui dominent la vallée. La montée n’est pas bien longue mais reste difficile à cause de l’altitude, ici nous sommes à 4900m.

D’en haut, la vue sur les montagnes enneigées environnantes n’est que sublimée. C’est vraiment l’un des plus beaux paysages que nous ayons pu voir de notre vie.

Les deux heures sur places passent à une vitesse folle. L’expérience était d’autant plus sympathique que nous avons partagé ce moment avec un couple rencontré quelques jours auparavant sur le Machu Picchu et avec qui nous avions sympathisé ! C’est avec une petite pointe d’amertume que nous devons désormais quitter le lieu qui nous en a mis pleins les yeux. Après un déjeuner pris dans un restaurant sur le chemin du retour (inclus dans le prix de l’excursion), nous regagnons Cusco, des étoiles pleins la tête et le coeur pleins de souvenirs.

Palcoyo : la Rainbow Mountain sans touristes

La montagne Palcoyo est probablement moins imposante que Vinicunca, mais les paysages sont splendides, vraiment. Nous avons passé une excellente journée à explorer l’endroit, nous avons découvert un endroit vierge, encore épargné par le tourisme de masse.

Je ne peux que vous conseiller de visiter Palcoyo, une alternative splendide à la Rainbow Mountain.

Découvrez l’intégralité des articles sur le Pérou :

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

Palcoyo : la Rainbow Mountain sans touristes

Laisser un commentaire