Bariloche : des lacs, des randonnées et du chocolat

bariloche-lacs-randonnées-et-chocolat-header

San Carlos de Bariloche est une étape incontournable en Argentine. La ville de Bariloche profite d’un cadre idyllique : entourée par les lacs, il existe une possibilité infinie de randonnées. C’est aussi la ville du chocolat. Avec une description pareille, Bariloche ne pouvait que nous plaire ! Retour sur ces quelques jours passés à visiter Bariloche.

Le pesos argentin (ARS) est un monnaie dont la valeur change très vite, les prix subissent donc l’inflation. En 2017, 1€ valait 20 ARS. Au moment de notre séjour, 1€ valait entre 45 et 50 ARS ! Ainsi, les prix donnés dans les articles sur l’Argentine seront probablement bientôt erronés. Si vous lisez cet article dans plusieurs mois/années, prenez le prix converti en euro (entre parenthèse) et convertissez le au taux du moment pour avoir une estimation approximative des nouveaux tarifs.

La ville de Bariloche

Bariloche est une ville de taille moyenne, très touristique. Elle accueille des visiteurs toute l’année, en été les touristes et randonneurs viennent profiter des lacs et en hiver des pistes de ski. Nous y étions à la fin du week-end de Pâques, qui sonne la fin de la saison estivale à Bariloche. Beaucoup d’hôtels ferment en mai, période creuse, pour ré-ouvrir en juin, voir en juillet.

Nous avons beaucoup aimé cette ville. L’ambiance y est décontractée, le cadre est magnifique : impossible de faire 100 mètres sans avoir une vue sur les lacs ! Et surtout, on y mange très bien. Les spécialités ici ? Le chocolat et la bière artisanale.

Les maisons de Bariloche ne ressemblent pas à ce qu’on imagine de l’Argentine. Alors que le centre-ville est plutôt composé d’immeubles, la route qui longe le lac contient de nombreuses maisons/chalets en bois. Bariloche est d’ailleurs surnommée “la petite Suisse d’Argentine”.  On croise même des Saint-Bernard sur la place centrale. On peut se prendre en photo avec car apparemment le Saint-Bernard est un animal exotique ici (attraction 100% attrape-touristes) ! Bariloche est aussi tristement célèbre pour avoir accueilli de nombreux nazis après la guerre… Nous avons tout de même apprécié cette ville, paradis de la randonnée et de la bouffe. Deux choses chères à nos petits cœurs.

Bariloche, côté pratique

Comment aller à Bariloche depuis Pucón au Chili ? Nous arrivions du Chili, de Pucón plus exactement (article à venir). En haute saison, il existe un bus direct, de la société Andesmar. En avril, ce bus ne circule plus. Il faut prendre un bus Pucón-San Martín de Los Andes (nous avons pris la compagnie Igillaima) puis un bus de San Martin à Bariloche (avec la compagnie Albus). Le trajet nous a coûté 14,000CLP (~19€) + 600ARS (~12,3€) par personne.

Le poste frontière se situe au pied du volcan Lanín, plutôt classe le poste de travail des douaniers !

bariloche-lacs-randonnées-et-chocolat-7
Le volcan Lanín, vue depuis le poste frontière

Comment se déplacer à Bariloche ? La carte SUBE

Pour prendre les bus en ville à Bariloche, il faut être muni d’une carte de transport appelée SUBE. C’est un peu comme la Oyser Card à Londres, on met de l’argent dessus puis on la présente au chauffeur une fois dans le bus. Elle est aussi utilisée à Buenos Aires. Notre première galère a Bariloche ? Trouver cette fameuse carte ! Tous les “kioskos”, les petits magasins qui la vendent n’en avaient plus ou étaient fermés. Après avoir tourné 1h, nous avons fini par trouver cette fameuse carte. Elle coûte 110 ARS (~2,30€). Les trajets coûtent en général entre 25 et 60 ARS (entre ~0,5€ et ~1,25€).

Pas de panique si vous êtes à court de crédit sur la carte, il y a un petit découvert autorisé. Plusieurs personnes peuvent utiliser la même carte. En entrant dans le bus, il suffit de dire au chauffeur où l’on souhaite se rendre et pour combien de personnes on paye.

Bariloche côté randonnées

Comme à El Chaltén, les possibilités de randonnées sont multiples à Bariloche. Nous avons fait uniquement des randonnées à la journée mais il est également possible de faire des treks sur plusieurs jours.

Randonnée Cerro Campanario
  • Distance : 2 kms aller/retour – 300m de dénivelé positif
  • Difficulté : moyenne
  • Temps : Moins de 30 minutes l’aller

Comment se rendre au départ du sentier du Cerro Campanario ? Il faut prendre un bus, le numéro 20, en face du bureau du parc national. Le trajet dure environ 25 minutes et coûte 39 ARS (~0,9€). Attention, le bus numéro 20 est très souvent blindé de monde !

C’est plus une marche qu’une randonnée, mais ça grimpe pas mal ! Parfait pour démarrer notre séjour à Bariloche, il paraît que c’est la meilleure vue autour de Bariloche et comme le temps est radieux nous décidons d’aller voir pas nous même. Il nous faudra moins d’une demi-heure pour parcourir l’unique kilomètre et les 300 mètres de dénivelé qui mènent au sommet du Cerro Campanario. Il est également possible de prendre le téléphérique, il coûte 300 ARS aller/retour. Et comme on préfère largement dépenser cet argent dans les glaces de chez Rapa Nui (voir plus bas), on décide plutôt de marcher !

Arrivés en haut, la vue est magnifique. C’est honnêtement l’un des plus beaux points de vue que j’ai pu voir de toute ma vie. La vue à 360 degrés sur les lacs est magique, et on aurait pu rester des heures à la contempler. C’est LA vue de Bariloche à ne rater sous aucun prétexte, une pure merveille. Je vous laisse juger.

Randonnée Refugio Frey
  • Distance : 22 kms aller/retour – 750m de dénivelé positif
  • Difficulté : moyenne
  • Temps : 7h30 (avec les pauses photos et déjeuner)

Comment se rendre au départ du sentier Refugio Frey ? Il faut prendre un bus, le numéro 55, en face du bar Manush. Il n’y en a qu’un toutes les 2 heures en moyenne/basse saison, renseignez-vous auprès de votre hébergement pour les horaires. Le trajet dure environ 30 minutes et coûte 60 ARS (~1,25€). Il faut s’arrêter à l’arrêt Cathedral.

Refugio Frey est une randonnée que je vous recommande chaudement, c’est une des plus belles randonnées que nous ayons pu faire à Bariloche et même en Patagonie !

Pour atteindre le refugio Frey, il faut marcher 9 kms. Les 6 premiers kilomètres sont relativement faciles et le sentier est plutôt plat. Sur la gauche, on aperçoit le lac Gutierrez et la ville de Bariloche au loin. Les couleurs de l’automne commencent à se faire plus présente. C’est ma saison préférée et ce tourbillon de couleurs orangées m’enchante au plus haut point ! Les 3 derniers kilomètres sont les plus difficiles car ça grimpe. Mais pas aussi difficile que la dernière montée de Las Torres à Torres Del Paine ou encore de la laguna de Los Tres à El Chaltén. Il nous faudra environ 3h pour arriver au Refugio Frey.

En haut, la vue sur les montagnes est magnifique et l’endroit est d’une quiétude absolue. Ça valait le coup de grimper ! Pour descendre, on peut emprunter un autre chemin qui longe le lac Gutierrez. Comme on prefère les chemins en boucle (pour voir de nouveaux paysages), on décide de l’emprunter. Ce chemin c’est un peu l’arnaque car on ne voit quasiment pas le lac. En descendant, on s’arrête prendre quelques photos et admirer les cascades de Los Duendes. Il nous faudra 3h30 pour descendre et arriver dans la ville de Los Coihues.

Pour revenir à Bariloche, c’est le bus 50 qu’il faut emprunter, pour 27 ARS (~0,55€).

Randonnées dans le parc Llao Llao
  • Distance : De 3 à 15 kms, selon les envie car il y a une multitude de sentiers
  • Difficulté : facile
  • Temps : 1h ou la journée entière : à vous de voir !

Comment se rendre au parc Llao Llao ? Il faut prendre un bus, le numéro 20, en face du bureau du parc national. Le trajet dure environ 40 minutes et coûte 49 pesos (~1,1€). Attention, le bus numéro 20 est très souvent blindé de monde ! Le bus s’arrête au Resort Llao Llao, il faut ensuite marcher 1 km pour arriver à l’entrée du parc.

Le parc Llao Llao (à prononcer Chao Chao, comme les argentins) possède plusieurs sentiers de randonnées qui traversent la forêt et mènent à de jolis points de vue sur les différents lacs. Il est possible de combiner ces chemins puisqu’ils sont connectés entre eux. Nous avons effectué une boucle en allant jusqu’au mirador Tacul, puis au Lago Moreno et en revenant par le chemin de Los Arrayanes. Les Arrayanes sont des arbres particuliers qui ressemblent aux arbres que l’on peut voir dans les films Disney. Il parait même que Walt Disney lui-même s’en serait inspiré. Les points de vue sont vraiment très beaux, de quoi passer une belle demi-journée.

Près de l’arrêt de bus pour rentrer en ville, ne ratez pas la Capilla San Eduardo, une église en bois avec superbe vue sur les montagnes environnantes.

La route des lacs

La route 40 autour de Bariloche s’appelle la Ruta de Los 7 Lagos, en référence aux 12 lacs qui entourent Bariloche. Logique ! La plupart des touristes louent une voiture, à la journée ou pour deux jours pour la parcourir. Pas vraiment besoin de carte, il suffit de rouler sur l’unique route, qui se termine à San Martin de Los Andes en passant par Villa La Angostura. C’est un peu LA route à ne pas manquer à Bariloche. Beaucoup de voyageurs cherchent à louer une voiture et à partager les frais, il faut regarder sur les groupes Facebook de voyageurs comme “Les français en Argentine” par exemple.

Nous n’avons pas fait la route des Los 7 Lagos. Nous avons eu des soucis avec notre carte de crédit, nécessaire pour louer une voiture. En plein week-end de Pâques, il a fallu plusieurs jours avant de pouvoir joindre notre banque. Une fois le problème réglé, le temps était gris. Pas de regrets cela dit. Nous avions déjà beaucoup profité des lacs pendant nos quelques jours à Bariloche. Nous étions également passés par San Martin de Los Andes et avions fait une partie de la route en bus.

Mes bonnes adresses à Bariloche

Bariloche, la ville du chocolat

Impossible de passer quelques jours à Bariloche et de ne pas manger de chocolat ! Il y a énormément d’enseignes différentes, il y a même une rue qui s’appelle Paseo Del Chocolate. Parce qu’on ne pouvait pas passer à côté de la spécialité locale, nous avons pris des boîtes de chocolat chez Rapa Nui et Mamuschka, les plus connus.

Rapa Nui : C’est une chocolaterie qui fait aussi des desserts, et c’est trop bon ! Ils ont une excellente réputation et elle est largement méritée. Les gaufres sont délicieuses et les glaces sont une tuerie ! La glace au tiramisu est peut-être la meilleure glace de ma vie. Bref, pour vous donner une idée : on a passé 5 jours à Bariloche et nous y sommes allés tous les jours.

Mamuschka : C’est la deuxième adresse la plus réputée de la ville, ils font des chocolats, des glaces et il y a un salon de thé. Les gâteaux y sont peut-être un peu plus raffinés et se rapprochent des pâtisseries françaises.

Alors, Rapa Nui ou Mamuschka ? Les deux chocolateries sont de qualité. Petite préférence pour les chocolats de Rapa Nui, mais ça se joue à peu !

Les restaurants à tester à Bariloche

El Boliche de Alberto : Il y a plusieurs restaurants en ville de cette “succursale”, nous y avons goûté les fameuses grillades, c’était très bon. Ils savent y faire avec la viande ces argentins !

Alto El Fuego Parrilla : Bon restaurant avec de la bonne viande, les frites sont également très bonnes.

Probame y Volveras : Les meilleurs empenadas de notre séjour en Argentine ! Ceux au roquefort sont une tuerie.

bariloche-lacs-randonnées-et-chocolat-32
El Boliche de Alberto

La Colonia Suissa : Après avoir visité le Cerro Companerio, nous avons repris un bus, le numéro 10, en direction de la Colonia Suissa. Le trajet coûte 27ARS (~0,55€). La Colonia Suissa est un petit village aux allures de Suisse et d’Allemagne. Tout son intérêt réside dans son marché artisanal et culinaire le dimanche et le mercredi. Ça tombe bien, nous y sommes allés un dimanche. 

L’ambiance y est sympa, familiale avec un groupe de musique argentin qui assure aussi les animationsEn bref, la Colonia Suissa est un endroit sympa à visiter si vous restez plus de 4 jours à Bariloche et que vous cherchez une occupation un dimanche ou un mercredi. Il vaut mieux y aller le ventre vide !

Les endroits à visiter à Bariloche – La carte

Nous avons vraiment adoré notre séjour à Bariloche. La ville n’a pas de charme particulier mais sa position idéale autour des lacs et son large éventail culinaire nous ont considérablement séduit. Encore une destination qui a su nous faire rêver en Argentine !

Informations pratiques

  • 1f6cf   Nuits à Bariloche : Periko’s Hostel, Bonne auberge bien placée, le jardin est très mignon ! Chambre propre et grande, 25€/nuit
  • 1f68c    Bus Pucon (Chili) – San Martin de Los Andes : 14,000 CLP (~19€)
  • 1f68c    Bus San Martin de Los Andes – Bariloche : 600 ARS (~12,3€)
  • 1f68c    Carte SUBE : 110 ARS (~2,30€)
  • 1f374   Bonne adresse à San Martin de Los Andes : Corazon Contento, petit café sympa
  • 1f374   Bonnes adresses à Bariloche : Rapa Nui, Mamuschka, El Boliche de Alberto, Alto El Fuego Parrilla, Probame y Volveras (voir plus haut pour le détail)

Les prix sont donnés par personne, sauf pour l’hébergement

Découvrez l’intégralité des articles sur l’Argentine :

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

bariloche-lacs-randonnées-et-chocolat-pinterest

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :