Voyage en Argentine : itinéraire, conseils et budget

argentine-itineraire-conseils-budget-header

Après 26 jours passés dans ce merveilleux pays qu’est l’Argentine, il est l’heure de dresser le bilan. Quel est notre parcours en Argentine, quel est le budget en Argentine ? Je vous livre mes conseils pour profiter à fond !

Itinéraire pour un voyage en Argentine de 26 jours

Pour y voir plus clair, vous trouverez ci-dessous la carte de l’itinéraire de notre voyage entre le Chili et l’Argentine. Nous avons pas mal zigzagué entre ces deux pays : nous avons passé la frontière entre le Chili et l’Argentine pas moins de 4 fois. En bleu le tracé au Chili, et en rouge le tracé en Argentine.

Pour plus de clarté, n’hésitez pas à cliquer sur le bouton à gauche de « Itinéraire Chili/Argentine » pour activer/désactiver des calques.

Les étapes d’un voyage en Argentine

Départ du Chili à Punta Arenas (2 jours) et le Trek W à Torres Del Paine (4 jours)

El Calafate ★★★ (2 jours) → A la découverte d’un des rares glaciers qui n’est pas en train de fondre : le Perito Moreno !

Lire l’article dédié : Premiers pas en Argentine : El Calafate et le Perito Moreno

argentine-itineraire-conseils-budget-1

El Chalten ★★★ (3,5 jours) → S’il y a bien un endroit pour les amoureux de la randonnées, c’est bien El Chalten et son merveilleux Mont Fitz Roy.

Lire l’article dédié : El Chaltén et le Fitz Roy : le paradis de la randonnée en Patagonie

argentine-itineraire-conseils-budget-2

Passage au Chili à Puerto Rio Tranquilo (1 jour), Villa Cerro Castillo (1 jour), Puerto Varas (4 jours), Chiloé (4 jours) & Pucon (4 jours)

Bariloche ★★★  (5 jours) → Une ville comme on les aime, avec des possibilités de randonnées infinies, de jolis lacs et surtout beaucoup de chocolat !

Lire l’article dédié : Bariloche : des lacs, des randonnées et du chocolat

argentine-itineraire-conseils-budget-3

Iguazú ★★★ (2,5 jours) → Changement de décor avec les plus belles chutes d’eau du monde à Iguazú (et un petit passage au Brésil !)

Lire l’article dédié : Les chutes d’Iguazú, une merveille de la nature

argentine-itineraire-conseils-budget-5

La région de Salta, boucle nord et boucle sud ★★★ (7 jours)  → Le Far West Américain ? Non, c’est le Nord Argentin ! Ce road-trip dans la région autour de Salta nous aura émerveillé, une fois de plus.

Lire les articles dédiés : La boucle nord de Salta, itinéraire et récitLa boucle sud de Salta, itinéraire et récit

argentine-itineraire-conseils-budget-4

Retour au Chili à San Pedro de Atacama (4 jours)

Et si c’était à refaire ?

On resterait plus longtemps en Argentine ! Je pense honnêtement que nous avons vu le meilleur de l’Argentine. Absolument aucune de ces étapes n’a été décevante, bien au contraire. J’ai mis 3 étoiles partout car tous les paysages que nous avons vu étaient complètement fous ! Il faut absolument qu’on revienne un jour pour voir le reste de l’Argentine. La péninsule Valdès, Ushuaïa, El Bolson, Buenos Aires, Mendoza, San Ignacio, Ischigualasto… Notre seul regret est d’avoir sauté tant d’étapes en Argentine. Il faut bien en laisser pour la prochaine fois 🙂

Conseils pour un voyage en Argentine

La sécurité en Argentine

L’Argentine est-il un pays dangereux ? L’Argentine est-elle safe ? Nous nous sommes sentis en sécurité en Argentine et n’avons pas eu de problème particulier. Comme partout en Amérique Latine, il faut être vigilant car les risques de vols, notamment dans les grandes villes, dans les bus ou encore autour des gares routières sont fréquents. Nous sommes parfois sortis le soir et pris un bus de nuit sans problème. Contrairement au Mexique, les policiers sont plutôt sympas et même si nous avons été contrôlés plusieurs fois dans la région de Salta, tout s’est toujours bien passé.

Depuis que nous sommes en Amérique Latine, nous avons adopté des mesures de sécurité pour nous prévenir du vol. Nous ne laissons jamais nos sacs sans surveillance, et particulièrement dans les gares routières. Dans les bus, nous le gardons toujours sur nos genoux ou à nos pieds, avec la protection anti-pluie pour contrer les pickpockets. On fait très attention à nos poches (depuis notre incident à Mexico City), on essaye de garder nos objets de valeur dans des poches fermées. Dans les bus de nuit, nous surveillons la soute à chaque arrêt et nous dormons dans nos draps de soie, le sac à dos à nos pieds à l’intérieur du drap. Nous avons aussi nos sous et papiers dans une pochette secrète sous nos vêtements. Ça peut paraître parano, mais nous rencontrons toutes les semaines des voyageurs victimes de vols. Alors on fait ce qu’on peut. Et puis ce sont des habitudes vites prises !

Formalités administratives pour aller en Argentine et passer les frontières terrestres

Pour entrer en Argentine en tant que français, pas besoin de visa. Les touristes peuvent séjourner 90 jours sur le territoire argentin. A chaque sortie et entrée du pays, les 90 jours sont renouvelés. Comme nous avons zigzagué entre l’Argentine et le Chili, nous avons eu l’occasion de passer quatre frontières terrestres. A chaque fois le passage de frontière s’est fait rapidement et sans encombres. C’était d’ailleurs beaucoup plus facile du côté argentin que du côté chilien, qui est un peu plus à cheval sur les contrôles, notamment de nourriture. Il est interdit de faire rentrer des fruits et légumes « étrangers » sur le territoire chilien, les sacs sont fouillés systématiquement.

Quand partir en Argentine ?

L’Argentine est un pays immense !  Quand il fait à 0 degrès à Ushuaïa, il faut 30° à Salta, à plus de 4000kms de là. La Patagonie se visite plutôt de novembre à mars, alors que le reste du pays se visite facilement toute l’année. La haute saison se situe en janvier/février et juillet/août (uniquement pour le nord), les prix sont plus chers et il y a plus de monde. Nous y étions de mars à avril et nous avons eu de la chance au niveau météo, très peu de pluie et beaucoup de soleil.

L’argent en Argentine

Aaaah, l’Argentine et l’argent, une vraie galère ! En Argentine, on paye en pesos argentin (ARS). L’Argentine subit depuis plusieurs années l’inflation. A titre d’exemple, il y a trois ans, 1€ valait 15 ARS. Lors de notre séjour (mars-avril 2019), 1€ valait entre 46 et 50 ARS ! Les prix flambent et toutes les références de prix trouvées sur internet ou dans les guides ne sont plus du tout d’actualité. La monnaie perd de sa valeur mais les prix augmentent en conséquence. Une situation très pesante qui met à rude épreuve les nerfs des argentins. Lors de notre voyage en Argentine, une grève générale a eu lieu pour protester contre cette économie instable. D’ailleurs, beaucoup d’argentins changent leurs pesos en dollars pour éviter de perdre de l’argent au fil du temps.

Retirer de l’argent au distributeur est une vraie galère. Les banques autorisent en général un retrait maximum de 4000 ARS par jour, soit environ 80€. Sauf qu’à chaque retrait, les banques se prennent entre 270 et 400 ARS (~de 6 à 8€) de frais. C’est énorme ! A chaque fois qu’il fallait retirer du liquide c’était donc la galère : il fallait faire le tour des distributeurs pour voir lequel prenait le moins de frais et si on pouvait avoir plus que 4000 ARS (spoiler : on a jamais trouvé).

Nous avons parfois pu payer en carte bleue mais bien souvent il faut payer en cash, surtout dans le nord du pays. On nous a d’ailleurs souvent sorti l’excuse du lecteur de cartes qui n’a plus de batterie ou qui ne fonctionne pas « aujourd’hui ».

On a quand même réussi à trouver une super astuce qui a marché au début : retirer de l’argent dans un casino. Il suffit de se rendre dans un casino, faire semblant de vouloir jouer et demander du crédit pour jouer que l’on paye en carte. On fait ensuite semblant de jouer et après quelques minutes, on demande à retirer son crédit en espèces. Nous l’avons fait au casino de El Calafate et ça a très bien fonctionné, nous avons pu retirer plus de 17,000 ARS (~335€) de cette façon, avec uniquement 300 ARS de frais (~6€). Malheureusement, cela ne marche pas partout. A Salta par exemple, les casinos ne donnent pas de cash.

el-chalten-fitz-roy-paradis-randonnee-patagonie-1

Se loger en Argentine

Les hôtels et auberges de jeunesse coûtent légèrement moins cher en Argentine qu’au Chili. En Patagonie, les prix restent cependant relativement chers et nous avons logé en dortoirs. En remontant vers le nord, on a pu souvent se prendre des chambres doubles pour le même prix que les dortoirs qu’on avait en Patagonie.

Se déplacer en Argentine

Nous nous sommes déplacés de plusieurs façons en Argentine, mais avons principalement privilégié le bus.

La location de voiture. Nous avons loué une voiture pour visiter la région de Salta. Nous avons été satisfaits de notre loueur de voiture, que l’on recommande : Das Rent a Car. En tout, la location de voiture et l’essence nous ont coûté 285€ pour 7 jours.

Les bus. Le réseau de bus en Argentine est très développé mais les trajets restent chers, comparé à ce qu’on avait pu connaitre au Mexique par exemple. Le trajet d’El Chalten jusque Los Antiguos nous a quasiment coûté 45€ chacun ! Toutes les compagnies de bus se valent plus ou moins.

Les bus locaux. Pour utiliser les bus locaux à Bariloche ou encore à Buenos Aires, il faut se munir d’une carte SUB. C’est un peu le même principe que la Oyster Card à Londres, on met de l’argent dessus et on paye avec dans le bus. Impossible de prendre le bus sans cette carte !

Le stop. L’Argentine, comme le Chili, se prête très bien au stop. Nous l’avons fait, en général sur de courtes distances, et nous avons fait de très belles rencontres ! C’est comme ça qu’on a rencontré le plus de locaux (et amélioré notre espagnol).

Les avions. Vu le prix élevé des bus, nous nous sommes par deux fois tournés vers l’avion. La première fois pour aller à Iguazu et la deuxième pour aller à Salta. Le trajet en avion pour aller à Salta ne coûtait que 20€ de plus que le bus et mettait 28h de moins… Nous avons utilisé la compagnie Aerolineas Argentina pour ces trajets, après l’annulation à la dernière minute de notre vol Norwegian.

argentine-la-boucle-sud-de-salta28.JPG

La nourriture en Argentine

En Argentine, on s’est fait plaisir niveau nourriture. Nous nous sommes fait à manger, mais nous avons aussi fait pas mal de bons restaurants, surtout à Bariloche où on s’est régalé ! Dans le nord du pays, se faire à manger revient quasiment au même prix que prendre quelques empenadas dans un boui-boui local. Les spécialités culinaires en Argentine :

  • Les empenadas : des genres de chaussons fourrés, principalement à la viande ou au fromage. Mais parfois déclinés dans d’autres goûts, parfois frits parfois cuits au four. Nos meilleures adresses d’empenadas en Argentine : Probame y Volveras à Bariloche, Dona Elsa à San Lorenzo et Dona Salta à Salta.
  • La viande : ce n’est pas une légende, la viande est Argentine est très bonne ! On a bien évidemment goûté les fameux asados. Nos meilleures adresses de viande en Argentine : Alto Al Fuego et El Boliche de Alberto à Bariloche.
  • Le chimichurri : une sauce à  base d’épices et d’huile qui accompagne très bien la viande.
  • La milanesa : bizarrement, l’escalope milanaise fait partie des plats typiques qu’on retrouve en Argentine.
  • Le dulce de leche : de la confiture de lait qu’on étale comme de la pâte à tartiner où que l’on décline dans des gâteaux (comme dans les alfajores par exemple). C’est excellent !
  • Les medialunas : c’est une sorte de croissant mais sans beurre, avec un glaçage au sucre. Ça passe très bien au petit-déjeuner.
  • Le chocolat : en particulier à Bariloche, une merveille.
  • Le maté : une boisson difficile à rater en Argentine ! C’est du thé que l’on boit dans une petite tasse avec une paille en métal. Quand la tasse est vide, on remet de l’eau chaude. Le maté est une religion en Argentine.
  • Le vin : le vin d’Argentine n’est pas réputé pour rien, les vignes du nord du pays ou encore ceux de Mendoza produisent de très bonnes bouteilles.

argentine-itineraire-conseils-budget-6

Bon à savoir pour un voyage en Argentine

En vrac, quelques petites choses qui diffèrent des autres pays, qui nous ont étonnés ou des points de vigilances à respecter :

  • L’accent argentin est très particulier ! On l’a découvert lorsqu’on nous a parlé de « pocho » au lieu de « pollo » (poulet). Les argentins aiment beaucoup les sons « ch » et « j ». Ils ne disent pas « aqui » mais « aca » (ici).
  • A cause de l’instabilité de la monnaie, beaucoup de commerces acceptent les dollars ou les euros, parfois même les pesos chiliens. D’ailleurs, certains argentins changent leur argent en dollars.
  • Le maté est une boisson très populaire en Argentine. Tout le monde en boit, c’est une boisson sociale qui se partage. On rencontre très souvent dans la rue des argentins avec un thermos, une tasse avec une paille. Les magasins affichent sur leurs devantures « Hay agua caliente » (nous avons de l’eau chaude). Une vraie addiction ! Nous l’avons trouvé un peu trop fort, mais c’est une boisson qu’il faut apprendre à aimer apparemment.
  • Le football est une religion, quand il y a un match les argentins sont scotchés devant l’écran.
  • Beaucoup d’argentins ne disent pas « je parle espagnol » mais « je parle castillan ».
  • A chaque fois que nous faisions du stop, tous les conducteurs nous expliquaient par un geste pourquoi ils ne nous prenaient pas (« la voiture est complète » ou « je fais demi-tour » par exemple), ce qui est plutôt sympa !
  • Les Argentins sont très au courant de l’actualité internationale, on ne compte plus le nombre de gens qui nous ont parlé des gilets jaunes !
  • Contrairement au Chili, les argentins ont du mal à céder le passage sur les passages piétons. Prudence, donc.
  • On a pas trop compris qui avait la priorité aux intersections en voiture. Premier arrivé, premier à passer ?
  • Beaucoup de commerces sont fermés l’après-midi entre 13h et 16h. La sieste, c’est sacrée.
  • La négociation est difficile, négocier le prix de son billet de bus ou de son hôtel ne se fait pas.
  • La plupart du temps, comme dans beaucoup de pays d’Amérique Latine, il ne faut pas jeter son papier toilette dans la cuvette, mais le mettre dans la poubelle qui se trouve à côté.
  • Il y a beaucoup de chiens errants, en général pas agressifs. Ils se contentent de dormir sur les trottoirs au soleil, ou de nous suivre durant les randonnées.
  • L’eau du robinet est potable.
  • Par contre, on ne sert pas d’eau du robinet à table dans les restaurants. Comme en Belgique, il faut la payer.
  • Certains restaurants, surtout dans les zones touristiques, exigent un pourboire.

Nos impressions sur ce voyage en Argentine, ce qu’on a aimé et moins aimé

Ce qu’on a aimé :

  • Les paysages, les grands espaces ! Ce pays est un vrai coup de cœur, on a vu certains des plus beaux paysages de notre vie en Argentine. J’insiste vraiment : l’Argentine est un pays magnifique, somptueux, grandiose, fabuleux, superbe !
  • La gentillesse des Argentins et leur facilité à venir nous parler et à partager le maté.
  • Vivre l’automne une deuxième fois en moins de 6 mois.
  • S’essayer au stop facilement.
  • La gratuité des parcs et des randonnées (contrairement au Chili). Notre budget activité est maigre car il est possible de faire énormément de choses sans payer en Argentine, et ça on apprécie.
  • La nourriture excellente.

Ce qu’on a moins aimé :

  • Les prix des transports en bus, très chers.
  • La difficulté de retirer de l’argent liquide sans payer de frais exorbitants.
  • Ne pas pouvoir payer en carte à certains moments car « le lecteur de carte ne fonctionne pas aujourd’hui » (ou son cousin « le terminal de carte n’a plus de batterie »).

bariloche-lacs-randonnées-et-chocolat-11

Quel  budget pour un voyage en Argentine ?

Vous trouverez ci-dessous notre budget en Argentine pour un total de 26 jours sur place.

infography-budget-argentine  Soit un total de 34€/jour/personne pour un prévisionnel de 40€/jour/personne

  • Hébergement : 12€ par personne/par nuit pour des dortoirs (principalement en Patagonie) ou des chambres doubles avec salle de bain partagée.
  • Transports : 12€ par jour/personne avec des déplacements majoritaires en bus + une location de voiture à Salta.
  • Repas : 7€ par jour/personne, moitié repas cuisinés en auberge, moitié repas dans des boui-boui ou des restaurants.
  • Activités : 3€ par jour/personne, un budget bien bas qui fait plaisir.
  • Autres : Frais de change et de retrait d’environ 10€, les frais de lessive, les toilettes qu’il faut parfois payer, un peu de shopping (vêtements, produits d’hygiène ou médicaments). Cela représente à peu près 3% du budget total.

Le budget n’inclut pas les billets d’avion interne (Bariloche-Iguazu-Salta), qui sont intégrés dans notre budget billets davion. Nous avons dépensé beaucoup moins que prévu en Argentine puisque nous avons limité les étapes et l’inflation a été plutôt avantageuse pour nous. Une économie qui compense le Chili.

L’Argentine c’est terminé, place maintenant au Chili et à la Bolivie !

Découvrez l’intégralité des articles sur l’Argentine :

Envie d’explorer un autre pays ? D’autres itinéraires :

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :