USA : La Route 66, un voyage dans le temps

road-trip-usa-route-66-header

Après deux jours à Los Angeles, nous prenons la route et pas la pire : la Route 66 ! Cette route qui a connu ses heures de gloire entre les années 20 et les années 80 n’a aujourd’hui plus d’existence officielle. C’est pourtant une étape que nous avons adorée lors de notre séjour et qui rend le trajet Los Angeles-Grand Canyon, long de 7h, bien plus attrayant.

On the Road

La Route 66 traverse l’Amérique d’Est en Ouest (ou d’Ouest en Est, ça fonctionne aussi) et n’est aujourd’hui plus très utilisée. Et pour cause l’autoroute 40, en bien meilleur état, longe la Route 66 qui commence à vieillir.

preparer-son-road-trip-aux-etats-unis-04

 

Première étape, le fameux signe Route 66 (il en existe d’autres) et nous commençons déjà à ressentir la chaleur du désert. Pas de doute, nous avons atteint l’Arizona ! L’arrêt photo se fait sans difficulté car la circulation est quasi inexistante. Je vous l’avoue, nous avons un peu triché. Nous avons atteint la Route 66, l’avons parcouru pendant quelques kilomètres… avant de se rendre à l’évidence : la 40, à quelques mètres de là est bien plus agréable. On a donc continué sur la 40 en s’arrêtant aux lieux d’intérêts de la Route 66.

Oatman

Deuxième étape à ne pas manquer, ne serait-ce que pour la route qui y mène qui nous montre déjà le visage de l’Arizona : Oatman. Ancienne grande ville minière, ses 128 habitants vivent désormais du tourisme. Oatman se présente plutôt comme une ville fantôme de l’épopée vers l’or. Avec ses façades authentiques, on se croirait dans un Western.

road-trip-usa-route-66-02  La route vers Oatman

road-trip-usa-route-66-oatman-02

road-trip-usa-route-66-oatman-03

road-trip-usa-route-66-oatman-04  Fanny en anglais c’est l’entrejambe d’une fille, en plus vulgaire. La femelle du chat si vous préférez. Du coup je vous laisse devinez ce qu’il se passait dans cet endroit autrefois…

road-trip-usa-route-66-oatman-05  road-trip-usa-route-66-oatman-06

road-trip-usa-route-66-oatman-07  Et si on allait boire un coup au Cul Classe ?

road-trip-usa-route-66-oatman-08

 

Son petit plus : la présence d’ânes qui se baladent librement dans toute la ville ! Ils ont été amenés par des prospecteurs qui cherchaient de l’or, et n’ont pas quitté les lieux depuis, au plus grand bonheur des touristes. Ils sont habitués et se laissent approcher facilement, ils font leur vie tranquillement dans la ville.

road-trip-usa-route-66-anes-oatman-01

     road-trip-usa-route-66-oatman-09

 

En sortant d’Oatman, on s’aperçoit que le niveau d’essence de la voiture commence à être bas, genre bien bas. Conseil : dans le désert, faites le plein dès que vous arrivez à la moitié du réservoir. Vous ne savez pas quand sera la prochaine station. On n’est pas tombé en panne, mais on a serré les fesses !

Seligman

Après une bonne nuit de repos (vous saurez que c’est faux si vous allez jusqu’à la fin de l’article), nous voilà aux aurores à Seligman. Au top de sa forme après la 2ème Guerre Mondiale, Seligman est désormais un simple arrêt pour les touristes sur la route 66. Vieilles stations essences, anciennes façades, vieilles voitures et souvenirs à gogo ! A 7h du matin, nous étions les seuls à profiter de cet endroit.

road-trip-usa-route-66-seligman-01

road-trip-usa-route-66-seligman-02  Ici, vous pouvez mesurer la fraîcheur matinale par la présence d’un pull et du fameux claquettes/chaussettes

road-trip-usa-route-66-seligman-03

road-trip-usa-route-66-seligman-07

road-trip-usa-route-66-seligman-06

Williams

Williams, c’est le point d’entrée du Grand Canyon et c’est un peu le regret de cette découverte de la Route 66. Trop pressée de découvrir le Grand Canyon, je n’ai pas pris le temps de faire de photos. Quel dommage ! Même en y passant rapidement, nous avons pu apprécier cette petite ville au charme fou, perdue dans un écrin de verdure. Ne faites pas la même erreur que nous et allez vous y promener, ne serait-ce qu’une demi-heure.

road-trip-usa-route-66-seligman-05

Les autres arrêts de la Route 66

Parmis les arrêts les plus connus, vous trouverez le Santa Monica Pier qui est la fin de la Route 66 ou encore Calico, une ville fantôme que nous avons décidé de ne pas visiter pour privilégier Bodie un peu plus tard. Il y a également le célèbre Bagdad Café, le Roy’s Motel ou encore le Elmer’s Bottle Tree Ranch.

Il existe d’innombrables autres arrêts, surtout que la Route 66 traverse les états de la Californie, Arizona, New Mexico, Texas, Oklahoma, Kansas, Missouri et Illinois. Vous pouvez donc constituer votre itinéraire en prenant en compte le temps que vous souhaitez consacrer à la route 66. Les villes d’Oatman, Seligman et Williams constituent, pour moi, de très bons choix pour profiter de l’esprit 66. Cette route a également la réputation d’être un plaisir pour les motards. Le petit bout de chemin que nous avons parcouru n’a fait que le confirmer !

road-trip-usa-route-66-01

Où (ne pas) dormir sur la Route 66

Notre première expérience de camping aux USA a été sur la Route 66, au KOA de Seligman pour 25$ la nuit. Ça a été la pire nuit de notre périple ! Faut dire qu’on a fait quelques erreurs de débutants…

  • 1ère erreur : Arriver la nuit. FLASH INFO : en camping, il vaut mieux arriver avant la tombée de la nuit, c’est quand même plus facile pour rassembler ses affaires et monter la tente.
  • 2ème erreur : Ne pas avoir de boule quiès. Bah oui, dormir dans la nature, c’est bruyant en général. Surtout quand le camping se trouve à côté d’une voie de chemin de fer. Aux Etats-Unis, les trains de marchandises sont très longs, avec des centaines de containers. Genre, ça ressemble au Snake après 8 minutes de jeu. Et ces trains sont passés toutes les 15 minutes, toute la nuit. Yep.
  • 3ème erreur : Sous-estimer le froid. 10°C, ça va non ? Et bien non ! 10°C dehors dans ta tente, IL CAILLE. Qu’est ce qu’on a eu froid !

Entre le bruit, le froid, les tentatives (ratées) de dormir dans la voiture, nous n’avons pas eu plus de 30 minutes de sommeil consécutives. On s’en souviendra de cette première nuit en camping dans l’Ouest Américain !

Le lendemain, on s’est acheté des boules quiès et une couverture, et ça allait déjà mieux. Allons découvrir le Grand Canyon !

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

road-trip-usa-route-66-pinterest-01  road-trip-usa-route-66-pinterest-02

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *