Road-trip aux États-Unis : Préparer son voyage en 11 étapes

 

A l’heure où je publie cet article, si tout se passe bien, je suis à Los Angeles, première étape d’un road-trip aux États-Unis de 3 semaines ! C’est un voyage que j’ai longtemps attendu, un rêve qui se réalise. C’est aussi un voyage que j’ai longuement réfléchi. Planifier son voyage aux États-Unis c’est avant tout s’assurer de faire des économies. Il est tout à fait possible de partir sur un coup de tête et de ne rien prévoir mais le coût du voyage sera beaucoup plus élevé ! Dans cet article, je vous parle des différentes étapes de planification et des bons plans pour économiser.

Disclaimer : les photos proviennent du site unsplash.com et sont libres de droit. Elles seront remplacées à mon retour par les miennes.

 

1/ Trouver un billet d’avion pas cher pour les États-Unis

Comme d’habitude, Skyscanner et Google Flights ont été mes meilleurs amis pour trouver un billet d’avion  pour les États-Unis au meilleur prix. Nous avons trouvé un billet d’avion à 542€ A/R par personne pour Los Angeles avec Air France. J’ai repéré ces billets en novembre pour un voyage en mai. J’ai consulté le site Algofly qui permets de connaitre le prix moyen d’un billet. Jackpot ! Le prix avait peu de chance de baisser donc nous avons sauté sur l’occasion.

Pour information, il existe des vols low-cost, notamment avec Norwegian ou Wow Air à partir de 350€. Qui dit low-cost dit bagages en soute en extras, environ 50€ par bagage et par trajet. Au final avec un bagage en soute chacun à l’aller et au retour, cela fait plus de 200€ en plus ! Et pour un voyage de 3 semaines, difficile de ne prendre qu’un bagage à main de moins de 10kgs…

Une semaine avant le départ, Air France annonce des grèves le jour du départ ET le lendemain. Afin de ne pas risquer de perdre des jours de voyage, nous avons décidé d’avancer notre départ d’un jour. Nous avons pu échanger notre billet gratuitement pour un autre vol direct (affiché à 2500€!).

A lire également : Comment faire un tour d’Europe en avion pour moins de 100 euros

2/ Formalités administratives pour entrer aux États-Unis

Pour entrer aux États-Unis, il faut avoir un passeport biométrique et faire une demande d’autorisation de voyage appelé l’ESTA. Cela se fait en ligne et coûte 14$. Ne vous faites pas avoir par des intermédiaires qui vous proposeront de faire la demande pour vous pour plus cher. C’est une formalité très simple à effectuer, il suffit d’aller sur le site officiel et de remplir le formulaire. Une fois obtenue, l’autorisation est valable 2 ans.

Attention, on ne vous envoie pas de mail pour vous dire que votre demande a été acceptée ! Petit moment de panique quand au bout de 2 jours je m’aperçois que je n’ai pas reçu de confirmation… il faut en fait se connecter sur le site pour vérifier le statut de la demande.

 

3/ Établir un itinéraire

Dans notre cas, établir un itinéraire pour visiter la côte ouest des États-Unis. L’Ouest Américain, c’est beau et surtout très grand ! Difficile de savoir par où commencer, où aller. Heureusement, internet regorge d’une multitude de sites pour nous guider. J’ai principalement utilisé Roadtrippin et West-USA-Dream. Ce dernier ne paie pas de mine mais est une véritable mine d’information, notamment sur les randonnées dans les différents parcs.

J’ai ensuite créer une carte sur MyMaps afin d’y placer les endroits à visiter. Je fais cela lors de tout mes voyages, cela m’aide à avoir un repère visuel et à déterminer l’ordre des étapes de l’itinéraire. Après des heures et des heures de recherches, voilà le résultat :

Ensuite, il faut évaluer le temps que l’on passera sur chaque activité et les temps de route afin de pouvoir réserver les hébergements au bon endroit. Pour cela j’ai créer un document excel où j’ai noté une estimation du temps passé à chaque endroit et les distances afin d’organiser les journées.

Après, il faut faire le tri. On veut tout faire mais ce n’est pas possible. J’ai du par exemple éliminer le lac Tahoe, Salt Lake City ou encore Sedona par manque de temps. Cela nous donnera une excuse pour revenir !

Pensez également à vos bagages ! A la base j’avais prévu de partir sur le Grand Canyon dès notre arrivée. Mais j’ai lu plusieurs histoires de voyageurs dont les bagages ont été perdus à l’aéroport et restitué 2 jours après. Prévoyez donc un jour ou deux pour visiter le lieu d’arrivée et attendre vos bagages si besoin.

Je posterai notre itinéraire complet à notre retour.

 

4/ Réserver une voiture pour un road-trip aux États-Unis

Comme d’habitude, je suis passée par rentalcars pour la location d’une voiture. J’ai choisi un SUV pour pouvoir aller sur les quelques routes de pistes, notamment autour de Monument Valley. Cela nous a coûté environ 80€ de plus qu’un voiture classique. A noter : à Monument Valley si la route est impraticable pour les berlines (à cause de la pluie par exemple), il est possible de visiter avec un guide. Cela coute 90$ par personne. L’extra pour le SUV est donc déjà vite amorti. J’ai également préféré louer chez Alamo, un peu plus cher que d’autres concurrents, car ce loueur a une excellente réputation.

 

5/ Réserver les hôtels

Une fois le planning établi, je me suis connectée sur Booking afin de trouver les meilleurs hôtels aux meilleurs tarifs. Une seule exigence concernant les hôtels : bien noté en ligne. Après les grosses journées prévues, il nous fallait des hébergements propres et calmes donc bien notés. Sachez-le : la demande est bien plus forte que l’offre dans l’Ouest Américain. Par exemple, il y a très peu d’hôtels/motels autour du Grand Canyon ou de Page, et les prix s’en ressentent. En gros pour avoir les meilleurs prix, il faut s’éloigner. Dormir à Williams à 1h du Grand Canyon, dormir à Monticello et pas Moab pour le parc Canyonlands, ou encore dormir à près d’1h30 des principaux points d’intérêts à Yosemite. Les grandes villes sont également très chères.

J’ai réservé nos 19 nuits pour environ 1900$, soit 100$ la nuit en moyenne. Attention car le prix affiché sur Booking est souvent le prix sans taxes. Quasiment 1600€, uniquement pour l’hébergement ! C’est énorme.

Du coup, on a tout annulé, on s’est acheté une tente et on part en camping !

 

6/ Réserver les campings lors d’un road-trip aux États-Unis ?

On s’est équipé en matériel de camping pour 100€ à Decathlon et on part à l’aventure en camping, en ne réservant quasiment rien. Tout le contraire de ce qui était prévu ! Pourquoi ? Car le camping c’est juste 3 à 5 fois moins cher que les hôtels. Il existe des campings privés et d’autres gérés par les parcs. Ceux-ci sont en général complets dès l’ouverture des réservations, et d’autres ne sont pas réservable et fonctionnent sur le principe du 1er arrivé, 1er servi (first come, first served).

La plupart des campings dans les parcs étant déjà complets, je n’en ai réservé qu’un : celui du Grand Canyon. 18$ au lieu des 118$ que nous aurait coûté l’hôtel soit 100$ d’économies rien que sur une nuit. Et en plus, nous sommes directement sur place et pas à 1h de route !

Nous avons gardé les hôtels dans les grandes villes (Los Angeles, Las Vegas et San Francisco) et pour le reste, ça sera l’improvisation ! On tentera les first come, first served ou on ira dans les campings privés trouvés grâce à l’application Wikicamps. De toute façon, on souhaite avoir une douche donc les campings privés seront souvent notre premier choix. De cette façon, on sera plus libre et surtout on fera de belles économies !

Bonne ou mauvaise idée de laisser place à l’improvisation ? Je vous ferai un retour d’expérience à la fin du séjour.

 

7/ Réserver les activités

Des activités à faire lors d’un road-trip aux États-Unis, il y en a des centaines. Il vaut mieux réserver certaine activités en avance pour ne pas risquer de se retrouver sans billets le moment venu. Voici celles que nous avons réservées à l’avance pour notre road-trip dans l’Ouest Américain :

  • Alcatraz à San Francisco –  38$/personne. J’ai réservé trop tard ! Je voulais prendre le premier ferry, le early bird et il n’y avait plus de place (2 mois avant). Sachez que les réservations ouvrent 90 jours avant. Cela sera donc le 2ème ferry pour nous.
  • WB Studio Tour – 65$/personne
  • Lower Antelope Canyon – 52$/personne (inclus le droit d’entrée+le permis)
  • The Wave lottery – 5$/personne pour participer à la loterie en ligne. The Wave est un endroit magique que je rêvais de visiter, mais seuls 20 chanceux ont la chance d’y aller chaque jour. Il faut donc participer à une loterie pour avoir une chance d’avoir une place. 10 permis sont à gagner sur internet, et 10 sur place la veille. J’ai fais la loterie en ligne, sachant que pour 10 places il y avait plus de 2000 inscrits ! Il faut le faire 5 mois avant et les résultats tombent le 1er du mois selon un calendrier. Pas de chance pour nous pour cette fois, tant pis.

 

8/ Internet à moindre frais aux USA

La solution la moins chère pour avoir internet en permanence quand on visite les USA, c’est le forfait mobile Free. Le forfait à 19,99€ par mois permet d’avoir 25Go de data par mois aux Etats-Unis ! Et c’est sans engagement. C’est à dire qu’il est possible de prendre une carte sim chez eux pour une durée d’un mois uniquement.  Si comme nous, vous n’êtes pas abonnés Free, il suffit de vous rendre dans un des points de ventes, de vous connecter à la borne, de souscrire à un abonnement et de retirer la carte sim (qui coûte 10€). N’oubliez pas de résilier l’abonnement à la fin de votre road-trip aux États-Unis.

Bon plan : le site Vente-privée fait régulièrement des ventes Free Mobile. Nous en avons repéré une le mois dernier qui permet de bénéficier du forfait Free à 19,99€ pendant 1 an pour 1€ par mois, soit 12€ l’année + 10€ pour la carte sim. Nous voilà donc parés de 25Go pour notre voyage en ayant payé uniquement 22€… pour un an ! En plus, nous repartons aux Etats-Unis plus tard dans l’année donc la carte nous servira à nouveau.

Un forfait pour deux téléphones ? Non ! Nous avons prévu d’emporter un vieux téléphone, d’y mettre la carte sim Free puis de faire un partage de connexion. De cette façon, nos deux téléphones pourront bénéficier d’internet lorsqu’il n’y aura pas de Wifi dans le coin.

 

9/ Limiter les frais bancaires

Nous avons décidé de tester la carte N26 classique pour ce voyage. Le principe : un compte sur une banque en ligne, sans engagement, et qui permet de payer dans n’importe quelle devise, sans frais. Les frais de retraits sont eux à 1,7% du montant. Il existe aussi la N26 Black qui coûte 5,90€/mois et pour laquelle il n’y a pas de frais lors d’un retrait au distributeur mais qui est plus adaptés pour les longs voyages. La création du compte se fait en 10 minutes, la réception de la carte en une semaine. Cela sera l’occasion pour nous de tester l’efficacité de cette banque.

 

10/ Prendre une assurance santé lors d’un voyage aux USA ?

Je me suis longtemps posée la question, est-ce utile de prendre une assurance voyage ? Mon cher et tendre est couvert par sa Visa Premier mais pas moi car nous ne sommes pas déclarés ensemble. J’ai finalement opté pour une assurance chez ACS-AMI. Saviez-vous que chaque année plus de 600,000 américains s’endettent car ils ne peuvent pas payer leurs factures médicales ? Il n’y a pas de sécurité sociale aux USA et les frais sont exorbitants. Mieux vaut payer une assurance 34€ que de s’endetter pour plusieurs milliers de dollars de factures d’hôpital.

 

11/ Et finalement… laisser place à l’imprévu

Préparer un road-trip aux États-Unis c’est faire en sorte d’éviter les soucis qui pourrait nous coûter et nous faire dépasser le budget. Mais c’est aussi écouter ses envies et laisser place à l’imprévu. Puisque nous optons finalement pour le camping, nous pourrons plus facilement changer notre programme puisque quasiment rien n’est réservé.

Partir en mai c’est également se retrouver avec un gros point d’interrogation sur la façon de visiter Yosemite. En effet, notre parcours nous fait passer par Bodie, ville fantôme, avant d’aller à Yosemite. Cela implique de passer par la Tioga Road, qui est fermée une grosse partie de l’année à cause de la neige. Cette route ouvre tous les ans à une date différente, selon les conditions climatiques. Hors, en 2014 elle a ouvert le 2 mai, mais en 2017 le 29 juin ! Nous y seront aux alentours du 20 mai, c’est quitte ou double… Yosemite est donc la grosse interrogation de ce voyage.

Ce que j’ai hâte de voir – le top 5

Je vous l’ai dis plus haut, la côte ouest américaine c’est un rêve pour moi depuis des années. J’ai passé du temps à planifier ce voyage et j’ai adoré ça car j’avais tellement hâte ! Je sais ce qui m’attends mais pour mon cher et tendre, c’est une surprise totale ! Autant j’ai vu des milliers de photos, autant lui, ne sait rien du parcours. J’ai voulu lui montrer une photo d’un lieu que nous allions visité, il m’a répondu « Pas de spoiler, stp » ! En attendant, voici les 5 lieux que je suis le plus impatiente de découvrir :

  • Horseshoe Bend
  • Monument Valley
  • Grand Canyon
  • Bryce Canyon
  • Yosemite

Un retour d’expérience sera fait sur tous les points à mon retour ainsi que des articles sur ce road-trip aux États-Unis pour vous raconter et vous donner des conseils 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *