La randonnée Tongariro Alpine Crossing : au cœur de la Nouvelle-Zélande

tongariro-crossing-header

En 2015, nous avons fait l’une des marches les plus populaires du nord de la Nouvelle Zélande : la randonnée Tongariro Alpine Crossing. Une des plus belle promenade que j’ai pu faire, et pour plusieurs raisons.

La randonnée Tongariro, quelle difficulté ?

C’est une randonnée de près de 20 kms, avec un dénivelé de 750m. Autour dire que ça grimpe ! J’ai beaucoup appréhendé cette marche car j’avais un peu de mal à cerner la difficulté, c’est compliqué de trouver des informations car tout le monde n’a pas la même condition physique.

tongariro-crossing-03

Pour vous planter le décor : il y a 2 ans je n’étais absolument pas sportive. Je ne savais pas courir plus de 2 minutes ou monter 7 étages sans avoir le souffle coupé et mal à la poitrine pendant des heures. Alors forcément, ça n’a pas été facile. J’ai du m’arrêter plusieurs fois pour reprendre mon souffle, notamment lors des interminables montées. Cela dit, l’excuse était toute trouvée « attends je m’arrête pour prendre une photo le paysage est trop joli ! », ça passe nickel 🙂

Le chemin est très bien entretenu et balisé. Il y a une petite portion où l’ont doit s’aider d’une corde pour grimper, mais rien d’insurmontable.

tongariro-crossing-08 tongariro-crossing-10

En gros, oui c’est difficile mais tout à fait faisable même si vous n’êtes pas sportifs. Le tout et de prendre son temps, ce n’est pas une course, même si tout le monde vous dépasse ce n’est pas grave. Laissez-les partir devant et profiter du paysage !

La randonnée Tongariro

C’est vraiment l’une des plus belles randonnées que j’ai pu faire. On se balade au milieu des volcans, de la roche et des lacs avec des étoiles pleins les yeux.

tongariro-crossing-16 tongariro-crossing-09

On passe devant le Mont Ngauruhoe, un des décors du film Le seigneur des anneaux, il est d’ailleurs possible de monter au sommet moyennant 3h aller-retour.

tongariro-crossing-12

Deuxième possibilité pour allonger cette randonnée, montez au sommet du Mont Tongariro, à peu près 1h30 aller-retour.

tongariro-crossing-11

Le Red Crater est vraiment impressionnant ! C’est là qu’on se rend compte qu’on est vraiment au bord d’un volcan : les couleurs écarlates, les roches, l’odeur de souffre. C’est un moment unique. Attention au vent, mon cher et tendre s’est pris une bourrasque de vent alors qu’il faisait une photo au bord du gouffre. Il s’en souvient encore !

tongariro-crossing-13

Et puis au sommet apparaissent les Blue Lakes, la récompense! Après 10kms de dénivelé, le spectacle de ces lacs émeraudes s’offrent à vous. A ce moment on a qu’une envie, se poser et admirer.

tongariro-crossing-07

Sur le chemin on aperçoit également au loin le Mont Ruapehu.

tongariro-crossing-06

Les essentiels

  • La météo : vérifiez la météo avant de partir, si elle n’est pas clémente le circuit sera fermé.
  • La tenue : prévoyez plusieurs couches de vêtements que vous pourrez enlever ou mettre au fur et à mesure. Evidemment, l’activité sportive vous réchauffe mais plus vous montez, plus il fait froid. Nous avons commencé en bas à 9° et terminé en haut à -4° ! Attention, le temps change très vite, prévoyez aussi des vêtements de pluie au cas où et des bonnes chaussures.
  • La durée : Nous avons mis 6h pour faire l’aller-retour des Blue Lakes jusqu’au parking (voir rubrique suivante), en prenant notre temps et en nous arrêtant régulièrement pour faire des photos.
  • Les touristes : Il y a du monde, beaucoup de monde ! Ce n’était pas le cas quand nous y sommes allés mais il y a parfois la queue en plein milieu du parcours.
  • Les toilettes : C’est important quand on part si longtemps ! Il y en a très peu sur le parcours donc évitez la nourriture épicée la veille ^^
  • La nourriture : Mieux vaut prendre un bon petit déjeuner et préparer les sandwichs et l’eau car évidemment vous ne trouverez pas de quoi vous ravitailler sur le parcours.

tongariro-crossing-14

tongariro-crossing-01Le temps change très vite, ces photos ont été prises à 5 minutes d’intervalle!

Comment faire la randonnée Tongariro gratuitement ?

La randonnée en elle-même est gratuite. Le problème, c’est que ce n’est pas une boucle. Vous démarrez au parking Mangatepopo et finissez 20kms plus loin. Il y a des navettes. Payantes. 30$ par personne  soit a peu près 37€ par couple, un montant pas négligeable. Du coup, je vous conseille de faire la rando jusqu’au Blue Lakes puis de faire demi-tour. Il n’y a plus grand chose à voir après les lacs donc ça vaut vraiment le coup d’économiser les 60$ de navette et de rebrousser chemin. En plus vous aurez la possibilité de prendre des photos sans touristes puisqu’ils seront tous en train de continuer la marche ! Si vous préférez quand même faire la randonnée jusqu’au bout, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre hôtel pour les navettes ou réservez sur le site.

UPDATE 2018

Le parking au départ de la randonnée est maintenant limité à 4h. Il est quasi impossible de faire l’aller-retour en si peu de temps, ce qui veut dire que cette randonnée est devenue payante… quel dommage. Il est donc obligatoire de prendre une navette, soit en vous garant sur le parking de l’arrivée, soit de votre hôtel.

Mon conseil : si vous êtes plusieurs, le chauffeur peut déposer tout le monde au parking de départ, aller se garer au parking de l’arrivée et faire le trajet en navette. Comme la navette se paie par tête, vous ne payez que pour une personne (le chauffeur). Si vous êtes deux, essayer de trouver d’autres personnes intéressées par cette astuce afin de diviser le coût.

tongariro-crossing-05

A fin du parcours, nous avons fait un tour à l’hôtel Skotel qui propose une séance de sauna (et une douche chaude pour les backpackers en van) pour seulement 5$ ! Une activité idéale pour se relaxer après une journée de marche.

DCIM103GOPRO

Je repense souvent à cette randonnée. C’est à ce jour la plus longue marche que j’ai pu faire et la plus impressionnante. Au delà de l’aspect visuel, c’était un véritable challenge sportif pour moi et mine de rien j’étais (et je reste) plutôt fière de l’avoir fait. J’aimerais beaucoup y retourner maintenant que je pratique une activité sportive régulière pour constater la différence. Et pourquoi pas faire la randonnée annexe vers le Mont Ngauruhoe pour un challenge supplémentaire !

Mots clés associés à cet article : tongariro alpine crossing, tongariro conseils, tongariro alpine crossing difficulté, randonnée tongariro, tongariro guide, tongariro gratuit, tongariro blog, tongariro guide

13 Comments

  1. La nouvelle Zélande c’est Tellement mon rêve my gooood! Tu me fais rêver !!! Ton article est top tout comme ton blog d’ailleurs !!!

  2. Je prépare un voyage en NZ pour le mois de mars, et cette randonnée me fait tellement de l’œil ! Mais on m’a dit que s’il y avait des nuages ou qu’il pleuvait il fallait oublier cette randonnée car on ne voyait absolument plus rien… je croise les doigts pour qu’il fasse beau le jour J !
    Superbes photos encore une fois 🙂

    • En mars ? Je t’envie tellement ! S’il pleut la montée est compromise, mais les nuages ne devraient pas t’arrêter : La randonnée est longue et le temps change vite. Quand nous avons commencé il y avait des nuages et de la brume mais le temps s’est éclairci quand nous sommes arrivés en haut. J’ai hâte de suivre tes aventures 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *