Mexique : Tulum et la réserve de Sian Ka’an

mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan-header

Après avoir visité l’intérieur des terres de la péninsule du Yucatán et exploré les jolies villes du Yucatán (Valladolid, Izamal, Merida et Campeche), nous sommes partis en direction de la Riviera Maya et plus particulièrement de Tulum.

La Riviera Maya est le nom de la zone touristique longeant la côte caraïbes dans le Yucatán. Elle est composée principalement des villes comme Cancun, Playa del Carmen ou encore Tulum. C’est un peu le paradis des américains et des canadiens qui viennent chercher le soleil au Mexique. Autant vous dire que c’est tout ce que nous ne recherchions pas, c’est d’ailleurs pour ça que Tulum est la seule ville de la Riviera Maya que nous avons visité car ses alentours nous paraissaient intéressants à explorer. Que faire à Tulum dans le Yucatán ? Récit de ces quelques jours passés à Tulum.

Les ruines de Cobá

Avant d’arriver à Tulum, nous sommes passés par Cobá et avons visité les ruines mayas qui s’y trouvent. Etant situées à moins d’une heure de Tulum, il y a énormément de monde aux ruines de Cobá. Le site se visite en moins de 2h et la pyramide, attraction principale de Cobá, est très sympa. On peut y grimper et admirer la vue sur la jungle aux alentours. L’entrée ne coûte que 75 pesos et si vous êtes dans les environs de Tulum, le site de Cobá vaut le coup d’être visité. Plus d’infos sur Cobá dans l’article sur les ruines à visiter au Mexique. Après la visite des ruines, nous avons fait un tour au cenote Tankach-Ha qui est situé à quelques kilomètres de là. Un cenote très sympa, souterrain avec une plateforme de plongeon !

Les ruines de Tulum

Autant vous le dire tout de suite : nous n’avons pas aimé la ville de Tulum. Elle n’a aucun charme, tout est cher et bétonné. Plus on s’enfonce dans la ville et plus on se rend compte que les habitants ont été déplacés loin du bord de mer pour laisser place aux constructions d’hôtels. La ville en elle-même n’a rien à voir avec Vallalodid ou encore Campeche qui elles possèdent un vrai cachet. En fait, ce sont les environs de Tulum qui sont intéressants et notamment les cenotes. Malheureusement, ces cenotes sont très fréquentés et surtout très chers ! Près de Merida il nous est arrivé de payer 20 pesos l’entrée d’un cenote (~1€) alors qu’autour de Tulum, les cenotes sont souvent à plus de 150 pesos (~7€). Et ça ne fait qu’augmenter au fil des mois/années. Nous avons tout de même trouver un petit bijou, le cenote Xunaan-Ha, peu fréquenté et moins cher que ses voisins.

Ce qui fait aussi la réputation de Tulum, ce sont ses ruines mayas. Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre et c’est à 8h, à l’ouverture, que nous avons été visité les ruines archéologiques de Tulum. La situation de ce site est vraiment idéal : au bord de l’eau nous avons découvert ces ruines à la lueur du petit matin, entourés de palmiers et presque seuls. Quelle belle surprise ! Nous sommes restés plus d’une heure à nous balader sur le site à la découvert des vestiges avec nos copains les iguanes. Même la petite averse tropicale qui n’a duré que dix minutes n’a pas réussi à perturber notre visite de ce lieu magique. En partant, vers 9h30, on s’est vite aperçu que le site est un petit Disneyland dans la journée, une foule de dingue arrive ! Il faut donc absolument visiter Tulum au petit matin pour vraiment en profiter. La preuve !

1f4b0   Astuce radins : Si vous venez en voiture, ne vous garez pas au parking officiel (qui coûte tout de même plus de 100 pesos). Nous avons trouvé une place en face de l’hôtel Andreas pour 50 pesos.

Plus d’infos sur Tulum dans l’article sur les ruines à visiter au Mexique.

mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan26
mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan24

La plage de Tulum

Tulum est aussi un lieu où l’on peut profiter de la mer des Caraïbes. En théorie. Nous avons fait un saut à la plage de Tulum après avoir vu des commentaires en ligne qui parlait de cette plage comme de la plus belle au monde, il fallait qu’on voit ça ! Pour y aller, il faut déjà se rendre en bord de mer et découvrir la zone hôtelière qui entoure la plage de Tulum, ça commence mal… Pour entrer sur la plage, il faut trouver un accès gratuit car beaucoup d’accès sont privatisés par ces hôtels. Nous en avons finalement trouvé un et… qu’est ce que c’est moche ! La plage fait 10m de large, au mieux, les hôtels sont juste au bord de l’eau et gâchent franchement la vue, la mer est sombre et surtout il y a des algues partout. C’est ça la plus belle plage du monde ?!

Nous sommes restés 10 minutes. A sa décharge, les algues sévissent sur toute la côte des Caraïbes. Depuis quelques années les sargasses, des algues brunes, viennent s’échouer sur les plages de manière aléatoire. Il n’y en a pas tout le temps mais il faut avouer que ça gâche le paysage et surtout ça a un impact écologique très mauvais.

mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan22
La plus belle plage du monde ?

La réserve de Sian Ka’an

S’il y a bien une chose à visiter dans les environs de Tulum, c’est la réserve de Sian Ka’an ! Cette réserve naturelle englobe marais, mangroves et forêt tropicale. Elle est située à environ 20kms de Tulum. Nous y sommes allés en voiture mais il y a des colectivos qui passent par là. Pour découvrir la réserve de Sian Ka’an, beaucoup passent par une agence pour un tour organisé. C’est d’ailleurs conseillé par beaucoup de blogs, on s’est donc renseigné mais son coût bien trop élevé (environ 3000 pesos, soit ~140€ !) pour nos bourses de backpackers nous ont fait cherché une alternative. Et nous avons trouvé : il est tout à fait possible de faire la réserve de Sian Ka’an sans guide, pour un coût beaucoup plus raisonnable.

D’abord, il faut se rendre aux ruines de Muyil. Ce site archéologique est vraiment petit mais néanmoins plutôt intéressant. Après avoir fait le tour du site, nous avons pris le chemin qui se trouve derrière la pyramide principal. Celui-ci mène à un sentier, un genre de ponton en bois qui nous fait traverser la jungle jusqu’à une tour. Ce mirador en bois permet d’avoir une vue à 360 degrés sur la jungle environnante et surtout sur la mangrove. On aperçoit déjà les couleurs bleus de l’eau au loin !

mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan8
Les ruines de Muyil
mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan23
Traversée de la jungle

Au bout du ponton en bois, il y a des bateaux et surtout une équipe de guides prêts à vous emmener dans la réserve. Pas besoin de réserver et pas la peine d’essayer de négocier non plus, le prix est fixe et tous les guides pratiquent le même. Au bout d’une demi-heure, nous avons embarqué à bord du bateau. Nous sommes 7, dont notre guide. Accompagnés de nos nouveaux copains Erwan et Lucile, nous découvrons la mangrove et la réserve de Sian Ka’an et admirons ses couleurs de dingue. Le spectacle qui s’offre à nous est grandiose ! Le guide nous apprend que le circuit n’est pas naturel et qu’il a été crée par l’homme à l’époque pour transporter des marchandises.

Au bout d’un moment, nous arrivons sur un petit ponton et enfilons nos gilets de sauvetage à l’envers, comme une couche ! Cela nous permettra de flotter dans l’eau. L’expérience est géniale, nous sautons dans l’eau et nous nous laissons emporter par le courant. Alors que nous sommes dans l’eau entourés de mangroves et sans échappatoire, notre guide nous montre du doigts une branche d’arbre sur laquelle se trouve… un bébé crocodile ! Tout de suite, on se demande si la mère n’est pas dans les alentours… Heureusement, le guide nous explique que la mère vient pondre les œufs puis s’en va dans un autre coin. La flottaison dure environ 30-40 minutes et c’est vraiment la meilleure partie du tour en bateau.

Quand nous sommes sortis de l’eau, le ciel s’est assombri et nous avons eu droit à une averse bien corsée, le genre qui te fouette la peau. L’eau dans laquelle nous flottions et qui nous paraissait froide au début nous parait désormais bien chaude comparée à la pluie. Heureusement, les pluies tropicales ne durent jamais bien longtemps.

mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan19
La mangrove sous la pluie
mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan20
Le bébé crocodile
mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan27
La pluie arrive

Au total, cette excursion nous aura coûté 795 pesos (~36€) par personne pour une demi-journée d’activités.

  • Entrée aux ruines de Muyil = 45 pesos
  • Accès au ponton en bois + mirador = 50 pesos
  • Tour en bateau = 700 pesos

C’est beaucoup moins cher qu’en visite guidée mais ça reste cher pour le Mexique. A titre d’exemple, nous avons fait un tour organisé à la journée dans le Chiapas pour 300 pesos et un tour en bateau d’une heure dans le Oaxaca pour 90 pesos. Bienvenue dans le Yucatán, où tout est plus cher ! Cela dit, nous ne regrettons pas de l’avoir fait, c’était une très chouette expérience.

EDIT : On m’a fait remarqué, à juste titre, que ce n’est pas vraiment la réserve de Sian Ka’an mais celle de Chunyaxché ! Une belle alternative, moins onéreuse, à celle de Sian Ka’an.

Pour conclure, nous n’avons pas aimé la ville de Tulum mais elle possède tout de même certains atouts. Ses ruines et la réserve de Sian Ka’an font de Tulum une jolie étape, mais n’en font pas un incontournable du Mexique. Privilégiez plutôt la visite de Bacalar, ce petit paradis sur terre.

Informations pratiques

  • 1f6cf   Nuit dans un Airbnb, propre et dans une résidence neuve, à privilégier si vous avez une voiture car un peu excentré du centre. 30€/nuit (c’est le moins cher que nous ayons trouvé sur Tulum, pour vous donner une idée des prix pratiqués)
  • 26a0   Bénéficiez de 34€ de réduction sur Airbnb en cliquant ici
  • 1f48e   Entrée aux ruines de Cobá : 75 pesos (~3,5€) + parking 50 pesos (~2€)
  • 1f48e   Entrée aux ruines de Tulum : 75 pesos (~3,5€) + parking 50 pesos (~2€)

Les prix sont donnés par personne, sauf pour l’hébergement et le parking

Découvrez les autres articles sur le Mexique :

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

mexique-tulum-et-la-reserve-sian-kaan-pinterest

Laisser un commentaire

Close
%d blogueurs aiment cette page :