La région du Chiapas, un incontournable au Mexique

chiapas-un-incontournable-du-mexique-header

Après avoir arpenté pendant plus de deux semaines la péninsule du Yucatán, nous avons pris un bus pour explorer une nouvelle région du Mexique : Le Chiapas. Ses différents paysages naturels font de lui un état à ne surtout pas rater au Mexique. Retour sur cette semaine passée dans le Chiapas.

La région du Chiapas : le contexte

Le Chiapas est une région située au sud du Mexique et possède une frontière avec le Guatemala. La population indigène du Mexique y est très présente puisqu’elle constitue près de 22% de la population, dont une grande partie ne parle pas espagnol. Le Chiapas est une région dans laquelle nous avons constaté de très grandes inégalités. Et pour cause, c’est la région la plus pauvre du Mexique. Sur les routes du Chiapas, loin des villes touristiques, nous avons pu observer les maisons des habitants : parfois de simples carrés de parpaing, sans fenêtre et avec à l’intérieur un simple hamac. Les routes sont bordées de petits magasins et on se demande combien de voitures s’arrêtent dans ceux-ci chaque jour, probablement une poignée.

Il est très courant, surtout à San Cristóbal de Las Casas, de croiser des personnes indigènes en habits traditionnels, vendre des objets artisanaux ou de la nourriture dans la rue. On les voit parfois (souvent, même) mendier. Il y a 25 ans, un mouvement révolutionnaire battait son plein dans cette région. Le mouvement est d’ailleurs toujours présent, dans le Chiapas il y a encore maintenant « des barrages » sur les routes. Des femmes et des enfants bloquent la route pour récupérer quelques pesos. Ce sont aussi parfois des hommes qui posent des clous sur la route. Nous n’en avons pas été témoins mais en 2019, cela se fait encore. Il vaut mieux lâcher quelques pesos et continuer sa route tranquillement.

Voilà pour le contexte du Chiapas, de façon très brève car je suis loin d’être experte sur le sujet. Le Chiapas est une région très riche et chargée niveau paysage et histoire. D’ailleurs, on y pu y voir des lagunes, des canyons, des cascades, des ruines… Une diversité rare qui fait que cette semaine dans le Chiapas nous en a mis pleins les yeux ! Que voir et que faire au Chiapas ? C’est parti !

chiapas-un-incontournable-du-mexique36

Les lieux à visiter dans le Chiapas – La carte

Palenque

Pour nous rendre à Palenque depuis Bacalar, nous avons pris un bus de nuit. Nous n’avions pas vraiment le choix, les bus qui opèrent sur cette ligne ne circulent que la nuit. C’est donc à 1h du matin que nous avons pris notre bus à la station de Bacalar. C’est à 8h du matin que nous sommes arrivés dans le Chiapas, à Palenque, tout sauf frais après un trajet pas des plus confortables. Nous avons d’ailleurs vécu une expérience assez spéciale : en arrivant près de Palenque, nous avons dû descendre du bus, aller chercher nos sacs en soute afin de les faire passer dans un scanner de sécurité, comme à l’aéroport !

Quand nous sommes arrivés à notre hôtel, nous espérions avoir une chambre rapidement. Mais au Mexique, quand c’est pas l’heure du check-in, il n’y a pas de chambre. Notre chambre était pourtant prête (on la voyait de là où on attendait) mais c’est seulement à midi pile, l’heure du check-in que nous avons eu le droit d’y entrer. Fatigués, cette journée a été consacrée à l’organisation de nos 3 jours à Palenque pour visiter ses alentours. La ville de Palenque n’a aucun intérêt touristique mais c’est une bonne base pour visiter les environs, notamment ses ruines. On ne s’est d’ailleurs pas sentis très à l’aise en nous baladant dans la ville à la recherche d’un supermarché, nous avons senti beaucoup de regards sur nous.

Les ruines de Palenque

Le principal atout de Palenque du point de vu touristique ce sont ses ruines. Entre jungle et rivière, les vestiges de Palenque sont très bien préservés et chargés d’histoire. Ici, on se promène dans les ruines qui étaient auparavant des habitations, entourés par les chauve-souris. A la fin du parcours, il y a même une rivière avec quelques bassins naturels et des chutes d’eau. Les ruines de Palenque sont vraiment un des joyaux du Chiapas et se classent même dans mon top 3 des ruines à visiter au Mexique !

1f68c  Comment se rendre aux ruines de Palenque en transports en commun ? Il suffit de prendre un colectivo devant la gare routière ADO pour 20 pesos/personne. L’entrée aux ruines coûtent 111 pesos/personne (5€), à payer en deux fois : 36 pesos l’entrée au parc + 75 pesos l’entrée aux ruines.

7-sites-mayas-au-mexique-palenque01
Les ruines de Palenque
chiapas-un-incontournable-du-mexique16
Pont suspendu sur le site de Palenque

Misol-Ha

Le lendemain, nous avons pris un tour organisé pour visiter les cascades de Misol-Ha et d’Agua Azul avec l’agence TransTulum. L’avantage de ce tour organisé, c’est qu’il nous dépose à la fin de la journée à San Cristóbal de Las Casas. Un gain de temps et d’argent certain puisque le tour comprend le transport, l’entrée aux cascades et le trajet vers San Cristóbal pour 420 pesos/personne (~20€). A titre de comparaison, le bus seul pour faire le trajet Palenque-San Cristobal coûte 350 pesos.

Le site de Misol-Ha est plutôt petit et se visite rapidement. La cascade fait plus de 35 mètres et on peut même s’y baigner ! Nous n’avons pas testé car nous n’avions que 30 minutes sur place (l’inconvénient des tours…).

chiapas-un-incontournable-du-mexique25
La cascade Misol-Ha

Agua Azul

Le deuxième arrêt se fait aux cascades d’Agua Azul. C’est un parc naturel avec une succession de cascades, il y en a partout ! Il y a un chemin de randonnée qui permet de faire une jolie promenade dans le parc, à la découverte de toutes les cascades. Il y a plusieurs endroits où l’on peut se baigner. Chance ou non, lors de notre visite il y avait très peu de monde dans le parc car le ciel était nuageux. Cela n’enlevait rien au charme du site et en plus nous étions quasi seuls, rendant la balade des plus agréables. Les trois heures passées autour des cascades sont passées à une vitesse folle.

chiapas-un-incontournable-du-mexique18

chiapas-un-incontournable-du-mexique19

chiapas-un-incontournable-du-mexique21

chiapas-un-incontournable-du-mexique28

Après nos différentes visites, nous sommes remontés dans notre mini-van pour faire le trajet vers San Cristóbal de Las Casas. Nous avons assisté à un petit manège assez curieux : au bout de quelques kilomètres, nous nous sommes arrêtés à un endroit car la police nous attendait. Nous étions environ 8-10 minivans de touristes et nous avons été escortés par la police tout le long du trajet. En plus d’être en mauvais état, cette route a connu des attaques la nuit par le passé. C’est d’ailleurs pour ça que le bus ADO qui effectue la liaison Palenque – San Cristóbal de Las Casas met plus de 8h : le bus fait un détour et passe ailleurs. C’est une situation qui en réalité n’a rien d’inhabituel et doit probablement se répéter tous les soirs puisque les policiers nous attendaient et nous formions un joli petit cortège de touristes. Le trajet s’est déroulé sans problèmes pour notre sécurité.

Par contre, cette route a son lot de topes ! Ah, les topes. Ce sont des petits dos d’ânes, très féroces, qui forcent le chauffeur à ralentir et à accélérer toutes les 30 secondes. Les topes sont là pour faire ralentir les voitures près des zones d’habitation mais dans le Chiapas il y en a énormément qui sont en fait destinés à faire ralentir les véhicules près des commerces pour les inciter à y acheter des choses. Apparemment, il y en aurait plus de 300 sur cette route !

San Cristóbal de Las Casas

La ville de San Cristóbal

Deuxième étape de notre semaine de découverte dans la région du Chiapas au Mexique, la ville de San Cristóbal de Las Casas. Non seulement la ville est jolie et nous servira de camp de base pour 4 nuits, mais en plus elle est la ville départ de plusieurs excursions pour visiter les environs. En arrivant à San Cristóbal en début de soirée, nous sommes frappés par une chose : il fait froid ! Située à plus de 2000m d’altitude, San Cristóbal bénéficie d’un climat tempéré (pour le Mexique). La journée en février le thermomètre monte à 22 degrés, mais c’est la nuit qu’il fait bien plus frais. Une fraîcheur bienvenue après près de deux semaines de chaleur dans le Yucatán et à Palenque.

La ville de San Cristóbal est une des plus jolies villes que nous ayons visité au Mexique. Les rues colorées, les jolies églises et les petites rues escarpées font de San Cristóbal de Las Casas une ville authentique où il fait bon vivre. Pour bien profiter de San Cristóbal, il faut s’y perdre. Au détour de chaque ruelles et en se promenant d’église en église, on observe des maisons colorées, des vieilles voitures et des mexicains en habits traditionnels. Pour avoir de jolies points de vue de la ville (et pour travailler un peu son cardio), rien de mieux que de monter les marches de l’église Guadalupe ou encore celles de la Iglesia de la Merced. Le centre historique n’est pas bien grand et tout se fait très facilement à pied. La cathédrale de San Cristóbal avec ses tons orangés vaut également le détour. Si vous aimez les marchés, il y a un marché artisanal où la communauté indigène viennent vendre le fruit de ses créations au nord du centre historique.

chiapas-un-incontournable-du-mexique24

chiapas-un-incontournable-du-mexique29

chiapas-un-incontournable-du-mexique30

chiapas-un-incontournable-du-mexique31

chiapas-un-incontournable-du-mexique34

chiapas-un-incontournable-du-mexique35

San Juan Chamula

A une dizaine de kilomètres de San San Cristóbal se trouve la petite ville de San Juan Chamula. Elle est connue pour être l’une des villes du Chiapas avec la plus grande communauté indigène, plus précisément les tzotzils. Ils s’habillent de façon plutôt traditionnel avec des habits en laine noire. Nous y sommes allés pour voir l’église du village. Visiter l’église de San Juan Chamula est… une expérience. Je ne peux pas vous montrer car il est formellement interdit de prendre en photo l’intérieur de l’église, sous peine de fortes sanctions. A la base, l’église de San Juan Chamula est une église catholique mais aujourd’hui, elle ne ressemble en rien à une église classique. Ici il n’y a pas de bancs, la pièce est remplie d’autels et de bougies à même le sol, des statues de Jésus trônent sur les côtés, des branches d’arbres jonchent le sol et des hommes nettoient l’église en permanence à grande eau. Ici, on observe des familles devant les autels, devant lesquels ils posent des sodas. Pour eux, roter éloigneraient le mauvais sort. Une famille est là avec une poule, on se demande un peu pour rire, s’ils vont la sacrifier. On apprendra plus tard que oui.

Au delà du fait que la scène est assez unique, nous avons trouvé l’expérience déconcertante. Après avoir payé 25 pesos, nous sommes entrés dans l’église pour « visiter ». Imaginez, une dizaine de touristes occidentaux en train d’observer les rites de la communauté indigène, comme on observe une pièce de théâtre. On a trouvé l’expérience bien trop voyeuriste ce qui nous a mis mal à l’aise. On ne regrette pas car l’expérience est vraiment unique, mais on n’y retournerait pas !

1f68c  Comment se rendre à San Juan Chamula en transports en commun ? Il faut prendre un colectivo au bout de la rue 16 de septiembre, à cet endroit. Le trajet coûte 18 pesos l’aller par personne.

Excursions à faire à partir de San Cristóbal de Las Casas

Pour visiter les environs de San Cristóbal de Las Casas et les merveilles du Chiapas, nous avons choisi de passer par des tours organisés. Bon, ce n’est pas trop notre truc mais après quelques recherches, on s’est vite rendu compte que le faire par nous-même nous reviendrait plus cher et que c’était surtout beaucoup plus compliqué ! On a donc opté pour deux tours organisés à la journée, au départ de San Cristóbal. Je vous conseille l’agence Explorando Chiapas qui est plutôt sérieuse et surtout moins chère que ses concurrents. Les tours se font dans des mini-vans de 14 personnes et ne sont pas vraiment des visites guidées, les chauffeurs nous déposaient juste aux endroits désirés en nous donnant un temps imparti de visite. Contrairement à San Cristóbal de Las Casas, il fait très chaud dans ces lieux ! Il faut impérativement prévoir de l’eau, de la crème solaire et un chapeau.

Première excursion : Le canyon de Sumidero (tour en bateau + miradores) et la ville de Chiapas de Corzo : 400 pesos/personne (nous étions passé par une autre agence qui sous-traite et prend donc 50 pesos de commission, mais étions dans un van d’Explorando Chiapas, le prix chez eux est de 350 pesos). Départ 9h, retour 18h.

Deuxième excursion : La cascade El Chiflón et les lagunes de Montebello pour 300 pesos/personne avec Explorando Chiapas. Départ 8h, retour 21h.

Le Canyon du Sumidero

C’est le fleuve Grijalva, qui traverse les états de Tabasco et du Chiapas qui creuse le canyon du Sumidero. Un canyon, ce n’est pas forcément ce qu’on s’attend à voir en allant au Mexique, et pourtant ! C’est un des paysages qui nous a le plus impressionné lors de ce séjour au Mexique. Nous avons commencé par faire un tour en bateau sur le fleuve pour observer le canyon d’en bas. Sur les rives du fleuve on retrouve des crocodiles, des singes, des vautours… Le premier crocodile que nous avons vu a foncé sur le bateau, c’est que ça court vite ces petites bêtes ! (On a survécu, ça va). D’en bas, on peut observer les différentes caves et les stalactites qui se sont formés sur la roche du canyon. Dans une des caves, un autel est installé… pas de doute, nous sommes au Mexique ! Un peu moins fun : des déchets polluent le fleuve et il n’est pas rare de voir du plastique flotter pendant la balade en bateau.

chiapas-un-incontournable-du-mexique32
Canyon du Sumidero
chiapas-un-incontournable-du-mexique22
Crocodile sur les rives du canyon

Après la balade sur le fleuve, nous avons visité 3 points de vue pour prendre un peu de hauteur. Pour accéder à ces miradores, on emprunte une petite route sinueuse qui ne vaut mieux pas parcourir juste après avoir déjeuné… La vue d’en haut est magnifique, et bien que le Grand Canyon reste numéro 1 dans mon coeur, le canyon du Sumidero n’a rien à lui envier ! C’est le genre de paysage qui nous rappelle à quel point le monde est beau.

chiapas-un-incontournable-du-mexique33

chiapas-un-incontournable-du-mexique26

Chiapa de Corzo

Avant de rentrer à San Cristobal, nous sommes passés par la petite ville de Chiapa de Corzo. Située à seulement 50kms de San Cristobal, il y fait pourtant 10 degrés de plus, une vraie fournaise ! La ville se visite rapidement, on y découvre son église, son monastère et sa place centrale avec la fontaine La Pila, bâtiment construit au 16ème siècle. En s’enfonçant quelques peu à l’intérieur de la ville, on y trouve des petites rues colorées très charmantes. Un arrêt court pour une petite ville sympathique.

chiapas-un-incontournable-du-mexique37
La Pila

El Chiflón

Deuxième excursion depuis San Cristóbal de Las Casas, cette fois nous sommes partis plus au sud à la découverte d’El Chiflón. Il faut 2h30 pour aller à El Chiflón sur une route assez sinueuse, il faut prendre son mal en patience. Le parc El Chiflón est en fait un ensemble de cascades à l’eau encore plus bleu que celle d’Agua Azul. Pour parcourir le parc, il y a un chemin aménagé qui suit le court d’eau. On peut aussi s’y baigner ! Le chemin nous fait passer par plusieurs cascades dont El Suspiro et Ala de Ángel. Le parcours fait environ 1km et au bout se trouve la plus belle cascade : El Velo de Novia. Une chute d’eau gigantesque de 120 mètres qui se jette dans des basins, une merveille de la nature. Cela reste l’une des plus belles cascades que j’ai vu à ce jour. Regardez commes les humains sur la droite de la cascade paraissent petits !

chiapas-un-incontournable-du-mexique23

chiapas-un-incontournable-du-mexique17

chiapas-un-incontournable-du-mexique20
El Velo de Novia

Les lagunes de Montebello

Deuxième étape de cette excursion : les lagunes de Montebello, situées à la frontière avec le Guatemala. Honnêtement, on aurait vraiment pas cru voir ce genre de paysage au Mexique ! Ca ressemble d’ailleurs beaucoup aux lacs du Canada ou des USA. Le paysage du parc est composé de multiples lagunes et lacs de différents tailles et couleurs. En arrivant, notre chauffeur nous indique que nous pouvons faire un tour en barque pour rejoindre une petite île située au milieu des lagunes, moyennant un supplément. Il nous indique qu’on peut se promener si on ne souhaite pas le faire. Le problème, c’est que la promenade consiste uniquement à dévaler les marches qui mènent à l’embarcadère, il n’y a pas de chemin de promenade. Nous avons donc attendu, certes la vue était pas mal mais nous aurions aimé pouvoir nous promener un peu. Nous avons également fait deux autres points de vue sur les lagunes, toujours aussi bleues et verdoyantes. Une très belle découverte qui nous aura presque fait franchir la frontière du Guatemala.

chiapas-un-incontournable-du-mexique27

Cette semaine dans le Chiapas est passée à une vitesse folle et c’est là que nous avons vu nos plus beaux paysages du Mexique. Tous les jours, nous découvrions des merveilles de la nature ou un aspect de la culture mexicaine que nous ne connaissions pas et qui font du Chiapas, une région incontournable au Mexique.

Prochaine étape : Mazunte !

Informations pratiques

  • 1f6cf   Nuits à Palenque à Posada Kin : chambre double correcte et propre, rien à redire, 20€/nuit
  • 1f6cf   Nuits à San Cristóbal à Hostal Deja Vu : chambre sans fenêtre (alors que les autres chambres, inoccupées en avait ?),dans l’ensemble tout était bien mais ambiance un peu trop hippie pour nous (le petit joint sur la terrasse tous les soirs, c’est pas notre truc), 16€/nuit
  • 1f68c    Bus  de nuit ADO Bacalar – Palenque : 418 pesos (~19€)
  • 1f695   Colectivo vers les ruines de Palenque : 20 pesos (~0,9€) l’aller
  • 1f695   Colectivo pour aller à San Juan Chamula: 18 pesos (~0,8€) l’aller
  • 1f48e   Entrée aux ruines de Palenque : 111 pesos (~5€)
  • 1f48e   Entrée à l’église de San Juan Chamula : 25 pesos ( ~1,1€)
  • 1f48e   Excursion Misol-Ha & Agua Azul avec arrivée à San Cristobal : 420 pesos (~19€)
  • 1f48e   Excursion Canyon de Sumidero + Chiapas de Corzo : 400 pesos (~18€)
  • 1f48e   Excursion El Chiflón + Lagunes de Montebello : 300 pesos (~14€)
  • 1f374   Bonnes adresses à San Cristóbal : La Hamburguesia pour de bons burgers et Oh La La pour des viennoiseries comme en France

Les prix sont donnés par personne, sauf pour l’hébergement

Découvrez les autres articles sur le Mexique :

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

chiapas-un-incontournable-du-mexique-pinterest

2 Comments

  1. mylittlepipedream
    9 mai 2019

    Qu’est-ce que j’aime lire tes articles sur le Mexique, ça donne envie de soleil ! Toutes ces couleurs, ces paysages de fou, ces ruines, (ces rituels étranges xD) j’adore ! J’aimerai beaucoup y aller, et merci pour toutes ces infos, c’est bien de savoir que finalement passer par un tour revient moins cher !

    Répondre
    1. Aurore
      26 mai 2019

      Merci beaucoup 🙂 C’est vrai qu’autant de couleurs, ça réchauffe !

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :