La boucle nord de Salta, itinéraire et récit de la fin d’un road-trip en Argentine

argentine-salta-boucle-nord-header

Après trois premiers jours dans la région de Salta sur la boucle sud, nous avons enchaîné avec la boucle nord de Salta ! Dans cet article, vous trouverez le récit et l’itinéraire de la boucle nord de Salta.

Avant tout, quelques infos sur l’Argentine : 

  • Le pesos argentin (ARS) est un monnaie dont la valeur change très vite, les prix subissent donc l’inflation. En 2017, 1€ valait 20 ARS. Au moment de notre séjour, 1€ valait entre 45 et 50 ARS ! Ainsi, les prix donnés dans les articles sur l’Argentine seront probablement bientôt erronés. Si vous lisez cet article dans plusieurs mois/années, prenez le prix converti en euro (entre parenthèse) et convertissez le au taux du moment pour avoir une estimation approximative des nouveaux tarifs.

  • Certains endroits de la région de Salta se situent à plus de 3000m d’altitude. Certains voyageurs peuvent ressentir ce qu’on appelle le mal des montagnes. Tout le monde peut être touché, même les plus sportifs. Les symptômes du mal des montagnes les plus courants sont les suivants : maux de tête, fatigue, nausées, vomissements… Tout un programme ! Même si ceux-ci disparaissent en général au bout de quelques jours, il est important de ne pas les minimiser car cela peut aller jusqu’à l’embolie pulmonaire ou cérébrale. Il ne faut donc pas monter trop vite en altitude, prendre le temps de s’acclimater, boire beaucoup d’eau et éventuellement mâcher ou boire du thé de feuilles de coca. Si cela ne suffit pas, il faut consulter un médecin et redescendre. L’oxygène étant plus rare en altitude, le corps est très vite essoufflé.

Qu’est ce que la boucle nord et sud de Salta ?

Les voyageurs vous parleront souvent de la boucle nord et la boucle sud de Salta. Pour visiter la région, il y a deux circuits possibles autour de Salta : la boucle nord et la boucle sud. Ces endroits sont en général visiter dans le cadre d’un road-trip en voiture. Pour plus d’informations sur la location de voiture et les boucles en général, je vous invite à consulter l’article : Road-trip en Argentine : la boucle sud de Salta, itinéraire et récit.

Combien de temps pour la boucle nord de Salta ? 

Pour être libre de nos mouvements, nous avons loué une voiture pour 7 jours. Nous avons commencé par faire 3 jours sur la boucle sud, puis 4 jours sur la boucle nord.

Nous aurions pu nous contenter de 3 jours sur la boucle nord, le 4ème jour a été un jour « bonus » où nous avons principalement roulé sur la route 51.

argentine-salta-boucle-nord-36
Salinas Grandes, sur la boucle nord

Boucle nord de Salta, Jour 1 : de Salta (San Lorenzo) à Tilcara

  • Stops sur la journée : Maimará, Garganta del Diablo et Tilcara via la route 9 (La Caldera)

Après avoir passé 3 jours sur la boucle sud de Salta, nous avons directement enchaîné avec la boucle nord, sur 4 jours. Pour éviter de repasser par la ville de Salta (conduire et trouver une place de parking dans une grande ville comme Salta, ce n’est pas l’idéal), nous avons dormi dans un hôtel dans la ville de San Lorenzo, le Selva Montana. Les hôtels à San Lorenzo ont un très bon rapport qualité/prix.

Pour ce premier jour sur la boucle nord, peu de stops car il faut déjà rouler 3 heures pour monter au nord. On choisit de prendre la route touristique, la route 9 qui passe par La Caldera. La route, très sinueuse, traverse une forêt. Bon, honnêtement la route est jolie mais les forêts, on connait et la route tourne énormément, ce qui n’est pas des plus agréable.

En début d’après-midi, nous arrivons à Maimará. Ce village, plutôt typique du nord-ouest de l’Argentine, offre une jolie vue sur les montagnes aux alentours avec notamment une très jolie palette de couleurs.

Nous poursuivons ensuite notre chemin jusque Tilcara pour atteindre la Garganta del Diablo. Pour y accéder, on peut marcher depuis le village, le trajet dure 4h aller/retour. Avec la chaleur (28 degrés, et nous sommes à la fin de l’automne), on décide plutôt d’y aller en voiture. La route est très sommaire, c’est un chemin de montagnes avec beaucoup de cailloux (pointus, attention aux pneus) et pas de barrières de sécurité. Sur les côtés, c’est le vide ! Avec une petite citadine, ça passe mais attention à la crevaison.

Il faut ensuite marcher environ 20 minutes pour découvrir les gorges et les cactus et atteindre une cascade. Ce n’est pour l’instant pas l’endroit le plus impressionnant qu’on ait pu faire dans les environs de Salta (mais la concurrence est rude) mais c’est tout de même une balade sympa à faire. La cascade est petite mais mignonne.

L’entrée  à la Garganta del Diablo coûte 50 ARS (~1€) par personne.

Le petit village de Tilcara se visite rapidement, c’est là où nous passerons la nuit. Ici se côtoient touristes et locaux. Tilcara est en effet un arrêt dodo très populaire sur la boucle nord de Salta. Tilcara est donc énormément tournée vers le tourisme, avec de nombreux hôtels et restaurants. On peut y visiter le Pucará de Tilcara, une forteresse construite par les indiens Tilcaras. On s’est, de notre côté, contenter de faire un petit tour dans la ville, sympa mais sans plus.

argentine-salta-boucle-nord-28
La ville de Tilcara

Nuit à Tilcara dans un Airbnb.

Boucle nord de Salta, Jour 2 : de Tilcara à Humahuaca (puis retour à Tilcara)

  • Stops sur la journée : Uquia, Quebrada de Las Señoritas, Humahuaca, Serranía de Hornocal

Notre premier stop de la journée, Uquia, est un petit village qui se visite assez rapidement, charmant mais sans plus. Pour l’instant, nous sommes bien plus conquis par les villages du sud que du nord. Mais Uquia c’est surtout le point d’entrée d’un endroit merveilleux, encore peu mentionné dans les guides : La Quebrada de Las Señoritas.

L’endroit est très facile d’accès depuis le village, on se gare à l’entrée du chemin. C’est parti pour une marche d’environ 3 kms aller/retour au milieu de paysages dingues ! La roche qui nous entoure est d’un rouge vif rarement vu ailleurs, le panorama est incroyable. Au bout du chemin, la roche se transforme et nous offre une palette de couleurs incroyables. Il est même possible de s’engouffrer dans une sorte de canyon où tout nous parait immense. Et cerise sur le gâteau, il n’y a absolument personne. On redécouvre le silence, d’un calme apaisant. La Quebrada de Las Señoritas est vraiment un endroit incontournable sur la boucle nord de Salta.

Notre journée continue à Humahuaca, village qui nous charme bien plus que les précédents. C’est aussi le point de départ de la Serranía de Hornocal, la montagne aux 14 couleurs. Notre loueur de voiture nous avait déconseillé de prendre cette route en voiture, on ne l’a pas écouté (désolés Sergio) et on a bien fait car la route est totalement praticable, même avec une citadine. Ça grimpe pas mal, mais la route est assez large.

Pour profiter de la montagne aux 14 couleurs, il est conseillé d’y aller entre 15h et 17h pour apprécier ses couleurs. Nous sommes arrivés un petit peu avant 15h et c’était parfait : les couleurs étaient déjà merveilleuses et les bus de touristes n’étaient pas encore arrivés. La Serranía de Hornocal se situe à 4300m d’altitude, ce qui peut provoquer quelques désagréments de santé lié à l’altitude. Lorsque nous y étions, il y avait une ambulance sur place, probablement pour aider les personnes en cas de problème. Une très bonne initiative puisqu’on monte quand même de 1500 mètres en très peu de temps. Baptiste n’a rien ressenti, moi j’ai eu quelques maux de tête mais rien de bien méchant.

La montagne aux 14 couleurs est magnifique, une merveille. C’est une fresque de la nature qui ferait pâlir de jalousie n’importe quel peintre. Après le principal point de vue, il est possible de descendre jusqu’à un autre point de vue, plus proche des montagnes et loin de la foule. L’endroit est tellement paisible, encore une fois c’est le silence qui frappe. On restera plusieurs dizaines de minutes en admiration devant ce tableau vivant, un des plus beaux paysages qu’on ait vu jusqu’à présent. Les photos parleront mieux que les mots.

L’entrée  à la Serranía de Hornocal coûte 50 ARS (~1€) par voiture.

Nuit à Tilcara, toujours dans le même Airbnb.

Boucle nord de Salta, Jour 3 : de Tilcara à Purmamarca en passant par Salinas Grandes

  • Stops sur la journée : Salinas Grandes, Purmamarca, La montagne aux 7 couleurs

Cette troisième journée nous emmènera une fois de plus en altitude puisque pour accéder à Salinas Grandes, il faut passer un col à 4100m d’altitude avant de redescendre à Salinas Grande qui est « seulement » à 3400m d’altitude. Les Salinas Grandes, c’est en fait un petit désert de sel de plus ou moins 6000 km2. Nous avions déjà visité un désert de sel, celui de Bonneville aux USA. Celui-ci n’en reste pas moins impressionnant, avec la présence d’étendues d’eau qui font tout son charme.

A notre grande surprise, il n’est pas possible de rouler sur les Salinas Grandes sans guide ! On se résigne donc à payer les 300 ARS (~6€) pour pouvoir observer le désert de sel de plus près et on découvre ces étendues d’eau plus que photogéniques. Le ciel s’y reflète et avec ce blanc à perte de vue, l’endroit est magnifique.

Il y a quelques trous dans le sol et le guide nous demande de bien marcher derrière lui pour les éviter. il nous donne pas mal d’explications sur le salar, et nous fait poser “comme des touristes ». Nous ne sommes pas forcément à l’aise mais le résultat est sympa. On réessayera les photos en perspective plus tard avec le trépied, un échec !

En s’aventurant un peu plus loin, on s’est aperçu qu’il est possible de marcher sur le salar et de voir les petites piscines d’eau sans payer. Tant pis, la visite guidée était tout de même très instructive. En y repensant, le prix est tout à fait dérisoire compte tenu du fait que la visite dure une petite heure, que nous avions un guide rien que pour nous et qu’il nous donnait pas mal d’explications sur la région, en plus de nous prendre en photo.  Encore un très bon moment passé dans la région de Salta, décidément on est conquis.

Nous retournons ensuite vers la ville de Purmamarca pour y faire un tour et visiter la montagne aux 7 couleurs. En arrivant, on se dirige vers le mirador qui est payant, 10 pesos (~0,2€) par personne. C’est un fait un gros attrape-touristes ! Il n’y a qu’une vue sur la ville et la montagne en arrière plan. La vraie montagne aux 7 couleurs s’observe 300m plus loin, sur un point de vue gratuit. On s’est fait avoir comme des débutants.

La vue depuis le “vrai’ mirador est sympa, mais pour être honnête on ne comprend pas trop l’engouement pour la montagne aux 7 couleurs. C’est très joli, mais on retrouve ce genre de paysages et de couleurs dans toute la région. On ne comprend donc pas trop pourquoi cette montagne en particulier fait mouche. La vue sur la montagne aux 7 couleurs est d’ailleurs beaucoup plus belle depuis la route qui mène à Salinas Grandes puisque on peut y observer un dégradé de rouge et de vert très joli (mais que je n’ai pas eu le temps de prendre en photo).

Purmamarca se visite rapidement et est bien plus cher que Tilcara ou encore Humahuaca en terme de logements, on a pas trouvé moins cher que 30€ la nuit. Le seul resto qui pratique des prix corrects est Marito Sandwicheria. On y mangera d’ailleurs entourés de locaux venus regarder un match de foot (aaah, le foot et l’Argentine !).

argentine-salta-boucle-nord-25
Purmamarca

Nuit à Purmamarca à La Valentina.

Boucle nord de Salta, Jour 4 : de Purmamarca à Salta, en passant par la route 51

  • Stops sur la journée : Route 51, Quebrada del Toro, Santa Rosa de Tastil

Cette dernière journée aurait pu être optionnelle puisque nous n’avons pas vu grand chose, à part les paysages exceptionnels de la route 51. A la base nous voulions rejoindre Salta en passant par San Antonio de Los Cobres mais la route avait l’air peu praticable. On a finalement décidé de revenir sur Salta par la route sinueuse en forêt qu’on avait tant apprécié à l’aller (non), puis de faire un crochet par la route 51. La route est très jolie, bordée de cactus et de ces nombreux paysages de roches qui font notre bonheur depuis une semaine.

On passe par la Quebrada Del Toro et jusqu’à Santa Rosa de Tastil, pour y visiter les ruines. En chemin, on ne croise pas grand monde et surtout on ne croisera pas le fameux train de Los Nubes qui passe ici et dont nous suivons les rails. La rencontre du jour se fera avec deux ânes, curieux, qui passeront leurs têtes dans notre voiture.

Après sept jours merveilleux à arpenter les routes de l’Argentine, c’est la fin de ce road-trip. On dort une dernière nuit à San Lorenzo dans l’hôtel qu’on avait déjà réservé à la fin de la boucle sud et on passe manger de très bons empanadas à Doña Elsa (merci les geonautrices pour l’adresse).

Alors, boucle nord ou boucle sud de Salta ?

Difficile de répondre tant les deux boucles se valent. J’ai une préférence pour la boucle sud, Baptiste préfère la boucle nord. J’ai adoré pouvoir m’arrêter constamment sur le bord de la route sur la boucle sud pour découvrir de nouvelles choses. Mais j’ai aussi adoré la Quebrada de Las Senoritas, Salinas Grandes et la montagne aux 14 couleurs. Difficile de choisir vraiment, les deux sont à faire. C’est vraiment l’une des régions les plus belles de l’Argentine et, ose-je le dire, du monde. A ne rater sous aucun prétexte !

Et si vous l’avez raté, le récit de la boucle sud est ici : Road-trip en Argentine : la boucle sud de Salta, itinéraire et récit.

La boucle nord de Salta – La carte de l’itinéraire

Pour plus de clarté, vous pouvez activer/désactiver les calques en cliquant sur le bouton à gauche de « Salta – Boucle nord »

Informations pratiques

  • 1f6cf  Nuits à Tilcara : Petit Airbnb sans prétention, propre et bien placé. Chambre double avec salle de bain partagée et petit-dej inclus, 18€/nuit
  • 1f6cf  Nuit à Purmamarca : La Valentina, bien placé, chambre spacieuse et propre. Chambre double avec salle de bain partagée et petit-dej inclus, 30€/nuit (le moins cher à Purmamarca)
  • 1f6cf  Nuits à San Lorenzo : Selva Montana, hôtel plutôt classe par rapport à ce qu’on connait d’habitude, piscine et tout le tralala ! Chambre double avec salle de bain privée, 23€/nuit
  • 🚗 Location de voiture avec Das Rent a Car : 9800 ARS  (~200€) pour 7 jours
  • 1f48e  Billet d’entrée pour la Garganta del Diablo : 50 ARS (~1€)
  • 1f48e  Billet d’entrée pour la Serranía de Hornocal : 50 ARS par voiture (~1€)
  • 1f48e  Visite avec un guide à Salinas Grandes : 300 ARS par voiture (~6,15€)
  • 1f374   Bonne adresse à Purmamarca : Sandwicheria Marito pour de bons petits plats pas chers
  • 1f374   Bonne adresse à San Lorenzo : Doña Elsa pour de delicieux empenadas

Les prix sont donnés par personne, sauf pour l’hébergement et la voiture

Découvrez l’intégralité des articles sur l’Argentine :

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

BOUCLE-PINTEREST-nord

 

1 Comment

  1. Enora - Les Géonautrices
    29 juillet 2019

    Hello ! Il n’y a pas de quoi pour l’adresse des empanadas ! 😉 Rien que d’y repenser, j’en ai l’eau à la bouche !! 😀 Et merci pour la mention !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :