Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Bacalar est une petite ville du Mexique située dans le sud du Quintana Roo. Sa particularité : ses lagunes paradisiaques. Retour sur ces quelques jours à Bacalar : petit paradis sur terre.

Après une dizaine de jour à explorer la péninsule du Yucatán, nous avons rendu la voiture de location à Cancún pour découvrir ce qui deviendra notre mode de transports pour le reste du voyage : les bus ! Plutôt confortables, nous avons privilégié les bus de la compagnie ADO. Il nous faudra 7h pour relier Cancún à Bacalar, notre nouvelle destination.

Bacalar : une lagune aux nuances de bleu

Nous attendions beaucoup de Bacalar : les photos de la lagune d’un bleu transparent nous attirait énormément, surtout après la déception qu’a été Tulum. Ici il n’y a pas de plage et nous ne sommes pas à la mer : c’est une lagune d’eau douce et on y accède via des pontons. La plupart des pontons de Bacalar sont privés et appartiennent à des hôtels ou des restaurants. Il suffit de consommer pour pouvoir y entrer. Je vous conseille d’aller boire un vere à La Playita, bar/restaurant très sympa qui jouit d’une douce vue sur la lagune. Il existe tout de même deux pontons gratuits et publiques en ville, le Balneario Municipal de Bacalar et le Balneario Municipal El Aserradero. D’ici, on peut observer les quelque nuances de bleu de la lagune. On ne se lasse pas de la vue, et c’est bien pour ça qu’on y a passé 4 jours.

Pour la petite histoire, la première chose que nous avons visité à Bacalar est en réalité son hôpital, le jour de la St-Valentin pour un peu de romantisme. Je souffrais d’une toux très incommodante qui m’empêchait de respirer correctement et m’étouffait. Il n’y a pas de médecin en ville, les consultations se font donc à l’hôpital. Evidemment ici personne ne parle anglais, avec un peu de mal j’ai réussi à expliquer mon problème au médecin en espagnol, qui m’a prescris une piqûre dans les fesses ! Qui s’est faite dans des conditions très… sommaires. J’ai du retourner chez le médecin une semaine après à San Cristobal de Las Casas. Celui-ci, un peu plus moderne, m’a confié ne pas comprendre pourquoi j’ai eu droit à une piqûre. Bref, si vous tombez malade, évitez de le faire à Bacalar 🙂

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Bacalar est en pleine expansion : elle bénéficie de sa popularité sur les réseaux sociaux et le bouche à oreille est en train de faire un joli travail. C’est une ville tranquille avec des petits cafés et restaurants. Elle a un côté hippie, le street-art est d’ailleurs en plein boom : nous avons pu observé des dizaines d’artistes en plein travail dans les rues.

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre
Street-art à Bacalar

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Faire un tour en bateau à Bacalar

Pour observer de plus près la lagune de Bacalar, nous avons fait un tour en catamaran avec notre capitaine : Ramon. Le rendez-vous était pris à 15h à Velero Tours pour un tour en bateau dans la lagune jusqu’au coucher du soleil. Nous sommes 5 sur le bateau, Ramon nous propose d’aller soit au canal de Los Piratas, qui est l’endroit où tout les bateaux vont, ou vers Los Rapidos, un peu plus reculé et donc moins connu. La décision est unanime, évitons la foule ! Nous avons navigué pendant de nombreuses heures sur la lagune, nous arrêtant parfois pour nous baigner. Nous avons également pu observer des stromatolithes. Cela ressemble à des gros cailloux mais ce sont en fait des organismes vivants vieux de plusieurs milliards d’années ! Malheureusement beaucoup de stromatolithes à Bacalar sont morts car les touristes marchent dessus…

Nous avons découvert qu’à certains endroits de la lagune, le sable y a une odeur immonde car il est imprégné de souffre. C’est, parait-il, très bon pour la peau mais nous avons passé notre tour pour le gommage naturel cette fois 😉 Notre tour en bateau nous a également envoyé près de l’île aux oiseaux où nous avons eu la chance de voir des flamants roses s’envoler. Notre navigation s’est achevée au coucher du soleil, quand la lumière douce du soir a donné plus de couleurs à cette lagune déjà très colorée.

Le tour en catamaran était très agréable et nous a coûté 600 pesos/personne (~27€) pour environ 3h30 de navigation. C’était vraiment sympa mais on soupçonne notre capitaine de s’être pris une petite commission car les personnes nous accompagnant ont payé un petit peu moins cher. C’est le jeu !

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre
Les stromatolithes de Bacalar

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre
Coucher de soleil sur la lagune

Détente à Bacalar : Los Cocalitos

Pour se détendre ailleurs que sur un ponton, direction Los Cocalitos ! Ici on peut se baigner, marcher dans la lagune, profiter des balançoires et des hamacs dans l’eau, pour la modique somme de 35 pesos/personne (1,5€). C’est un endroit vraiment paradisiaque, les photos parlent d’elles-mêmes ! A côté de Los Cocalitos se trouve le cenote Azul, un bassin naturel qui est tout de même profond de plus de 90 mètres.

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

 

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Observer le lever de soleil à Bacalar

A faire absolument à Bacalar : se lever tôt pour aller admirer le soleil se lever sur la lagune. Le spectacle est vraiment magnifique, les couleurs changent au fur et à mesure que les minutes défilent. La lagune est tellement paisible à ce moment là, ça vaut le coup de mettre son réveil ! Petit bonus : ce pécheur qui est passé au moment où je prenais une photo, rendant le moment encore plus authentique.

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

En conclusion : lors d’un voyage au Mexique et plus particulièrement dans le Yucatán, ne ratez surtout pas Bacalar ! C’est la destination idéale si vous cherchez une eau de rêve, du farniente et du calme. Un vrai petit paradis sur terre, encore préservé du tourisme de masse que l’on peut observer à Tulum ou encore Cancún… Mais pour combien de temps ?

Prochaine étape : Le Chiapas !

Informations pratiques

  • Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre   Nuit dans un Airbnb, que je ne vous conseille pas forcément car la prestation était moyenne.
  • Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre   Bénéficiez de 34€ de réduction sur Airbnb en cliquant ici
  • 🚌 Bus ADO Cancun – Bacalar : 460 pesos (~21€)
  • Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre   Entrée à Los Cocalitos : 35 pesos (1,5€)
  • Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre   Tour en catamaran sur la lagune avec Velero Tours : 600 pesos (~27€)

Les prix sont donnés par personne, sauf pour l’hébergement

Découvrez les autres articles sur le Mexique :

Tu as aimé ? Partage sur pinterest !

Bacalar au Mexique, petit paradis sur terre

2 Comments

  1. tania
    4 mars 2019

    je touche du bois pas encore été malade et voir le doc à l étranger j imagine ta tête
    heureusement ça va mieux
    piqure dans les fesses ??????????????? ça se fait encore ça

    merci pr ce chouette article

    Répondre
    1. Aurore
      6 mars 2019

      C’était un hôpital rural donc oui ça se fait encore… dans ce genre d’endroits haha ! Merci à toi pour ton commentaire 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :